L’objectif de Iannone, c’est son coéquipier



Avec 12 points marqués après 6 Grands Prix disputés avec Aprilia (il était forfait à Jerez), Andrea Iannone sait qu’il va lui falloir du temps pour briller sur la RS-GP.

Pas encore rentré dans le top-10 depuis son arrivée chez Aprilia Gresini (meilleur résultat : 11e à Barcelone), Andrea Iannone prend son mal en patience. « Nous savions que ce serait difficile et nous avons besoin de temps », répète-t-il (lire ici). De temps pour faire évoluer la moto et pour s’adapter à son style.

Quand sera-t-il satisfait de ses performances ? Quand il pourra rivaliser avec son coéquipier Aleix Espargaro, annonce-t-il : « C’est notre objectif parce que nous avons la même moto et après six ou sept courses, je veux commencer à me battre avec lui. »

Jusqu’à présent, Andrea Iannone n’a jamais battu Aleix Espargaro à la régulière. Les seules fois où il a terminé devant, c’est parce que son coéquipier avait abandonné. L’Espagnol est pour l’instant 13e du championnat avec 27 points, alors que l’Italien est 17e avec 12 points.

« Plus facile pour Lorenzo »

En attendant, il promet de donner son maximum et assure que tout son staff fait de même. « Nous continuons à développer et à améliorer la moto, nous essayons de progresser de course en course et nous n’abandonnerons pas. »

À plusieurs reprises, la situation d’Andrea Iannone avec Aprilia a été comparée à celle de Jorge Lorenzo : deux pilotes rapides qui rencontrent des difficultés sur une moto nouvelle. Le Romain Max Biaggi a d’ailleurs pris leur défense sur les réseaux sociaux (lire ici), demandant à leur laisser du temps.

Pour Andrea Iannone, la situation est différente car chez Aprilia il faut « poursuivre le développement », alors que c’est « un peu plus facile pour Jorge. C’est un grand champion, très talentueux et il a un excellent coéquipier, mais il est sur la moto qui a remporté le titre. Il sera compétitif, pas de doute. Pour nous c’est un peu plus difficile, car je dois m’habituer à la moto mais aussi l’améliorer ».

Plaidoyer de Biaggi en défense de Lorenzo et Iannone

Le MotoGP est à un niveau très serré. En gagnant seulement deux ou trois dixièmes, vous pouvez faire un bond en avant.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] redouble d’efforts pour s’adapter à sa nouvelle monture, tout en la faisant progresser (lire ici). Et aux Pays-Bas, cela semble fonctionner : classé 11e en FP1, il est parvenu à se hisser au 6e […]