« Lorenzo a peur de rechuter » (Lin Jarvis)



Chez Yamaha, Lin Jarvis a été le patron de Jorge Lorenzo durant plusieurs années. Et même si aujourd’hui, son ancien pilote est passé chez le grand rival Honda, il se désole de le voir autant en difficulté.

Car depuis son arrivée au Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo n’y arrive pas. On l’a vu chuter à de nombreuses reprises, « à chaque fois qu’il essaie de pousser », disait Valentino Rossi (lire ici). Il s’est blessé et reblessé, et ne s’est toujours pas remis de ses dernières lésions aux vertèbres, qui remontent à cet été. Sur la RC213V, il est à la peine.

En dix Grands Prix disputés – il a été forfait quatre fois cette saison –, Jorge Lorenzo n’a marqué que 23 points et a pour meilleur résultat une 11e place. Ses résultats et sa situation conduisent à l’épandage de rumeurs au sujet de son avenir : va-t-il aller au bout de son aventure chez Honda, ou se retirer dès fin 2019 ?

Interrogé par Gpone, Lin Jarvis (Yamaha) a de l’empathie pour son ancien pilote. « Je suis vraiment surpris. Jorge est cinq fois champion du monde, dont trois fois en MotoGP avec nous, et nous savons de quoi il est capable. Lors des dernières courses, c’était triste de le voir si loin de la première place. »

Et il explique, d’après lui, les soucis rencontrés par le Majorquin : moto, physique, mental. « il est clairement en difficulté, même physiquement à cause de ses blessures. Selon moi, il a aussi peur de retomber après sa dernière chute, et il ne se sent pas à l’aise sur la moto. Il est difficile de le voir dans cette situation. Il n’a pas perdu son talent, mais sa confiance en soi. »

Lorenzo : « Abandonner ne m’a pas traversé l’esprit »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dude
1 année il y a

Lorenzo a peur maintenant, c’est certain, mais c’est un champion, contrairement à d’autres. Il a de l’orgueil, il n’abandonne pas. Il serait donc surprenant qu’il n’y arrive pas. En tous cas il faut l’espérer car sans lui Marquez se balade.

Jaig Rossi
1 année il y a

Ca va lui coller à la peau cette image de poltron, à chaque fois c’est la même rengaine après une chute. Mais c’est sûr que sans lui, oui, Marquez est plutôt tranquille. Même sur cette bouse de Yamaha il parviendrait à le titiller plus souvent que ne le font les autres. J’ai détesté Lorenzo et ne l’aime toujours pas, mais il faut reconnaite qu’il vaut mieux que ça.