Lorenzo espère une Honda différente en 2020



En difficulté depuis qu’il est arrivé chez Honda, Jorge Lorenzo place ses espoirs dans le nouveau prototype qui lui sera donné l’an prochain.

La Honda RC213V est-elle faite pour Jorge Lorenzo ? Assurément pas, en tout cas pas en 2019. Et il n’est pas le seul à le dire, car Cal Crutchlow se plaint lui aussi de sa moto. « Elle ne convient pas à mon style de pilotage », répète-t-il, et assure que le prototype a été ‘trop’ construit autour du pilotage de Marc Marquez.

Pour 2019, le HRC avait mis l’accent sur la vitesse de la moto. « Durant l’hiver, nous avons essayé de remédier à nos points faibles, à savoir l’accélération et la vitesse de pointe », expliquait Santi Hernández, chef-ingénieur de Marc Marquez (lire ici). L’objectif a été accompli. Mais est-ce réellement un avantage ? Le directeur technique, Takeo Yokoyama, en a discuté avec Jorge Lorenzo. En ayant plus de puissance, la RC213V a perdu en vélocité dans les virages.

« J’ai parlé avec Takeo. Il est clair qu’en gagnant de la puissance, nous avons des problèmes dans les virages, explique Jorge Lorenzo. Mais en essayant la nouvelle moto à Jerez, j’ai vu que quelque chose me manquait dans les virages. Je l’ai dit aux ingénieurs, mais il était peut-être trop tard pour trouver une solution, et nous devions rouler avec ce moteur. Honda travaille maintenant pour conserver la puissance – un vrai avantage sur cette moto –, tout en résolvant ce problème dans les virages pour l’an prochain. »

Le prototype convient à Marc Marquez, et Honda l’assume (« Marquez est prioritaire dans le développement » parce qu’il gagne). « Comme vous le savez, Marc a un style de pilotage spécial, très agressif et fort sur les freins, et la moto avait besoin de cela pour mieux convenir à Marc. Marc arrive à tirer profit de cette puissance sans perdre beaucoup dans les virages, observe Jorge Lorenzo. La moto offre ces sensations aux pilotes et il faut savoir rouler comme Marc pour en tirer le maximum. »

Que son coéquipier soit prioritaire, Jorge Lorenzo l’accepte. Mais il s’attend à ce que Honda réponde aussi à ses requêtes. « C’est normal qu’Honda suive la voie du pilote le plus rapide. Mais Honda, en tant que grande usine, a le potentiel de satisfaire un peu tous les pilotes. Pas dans tous les domaines, mais dans de nombreux, je crois. Donc espérons cela pour l’an prochain. »

Le Majorquin essaie aussi de trouver des solutions quant à ses problèmes de grip à l’arrière. Lorsqu’il règle sa moto pour les résoudre, c’est l’avant qui lui échappe. « Quand j’essaie d’être proche des réglages utilisés par Marc et Cal, je perds confiance en l’avant de la moto. C’est pourquoi je sacrifie toujours un peu de grip à l’arrière, pour trouver de la stabilité à l’avant. Peut-être devons-nous essayer de trouver des solutions pour gagner du grip à l’arrière afin de ne pas autant souffrir en course, sans perdre de la stabilité à l’avant. Si nous trouvons cela, je crois que nous pourrons être plus compétitifs. »

« Lorenzo a peur de rechuter » (Lin Jarvis)

Classement MotoGP après Aragon (14/19) : 1. Marquez 300, 2. Dovizioso 202 (-98), 3. Rins 156 (-144), 4. Petrucci 155 (-145), 5. Viñales 147 (-153), 6. Rossi 137 (-163), 7. Quartararo 123 (-177), 8. Jack Miller 117 (-183), 9. Crutchlow 98 (-202), 10. Morbidelli 80 (-220)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Lorenzo espère une Honda différente en 2020 […]

[…] le Grand Prix de Thaïlande, le pilote Honda avait déjà livré des explications quant à cette situation. Nous vous remettons ses propos ci-dessous […]