Lorenzo, fin prêt pour le test de Losail ?



C’est le début d’une nouvelle aventure pour Jorge Lorenzo. Après deux années difficiles chez Ducati, l’Espagnol est arrivé chez Honda où il devra affronter un sérieux adversaire, son propre coéquipier et champion du monde en titre, Marc Marquez.

Tous les observateurs parient déjà que ce duo de champions fera des étincelles en termes de rivalité sur la piste. Mais Lorenzo devra tout de même s’aguerrir à une Honda qui est dite « difficile » à dompter. Le temps lui est compté car Por Fuera n’est engagé que pour 2 saisons avec Honda. L’horloge tourne et il ne devra certainement pas attendre sa 2e saison pour gagner une course, comme il l’a fait avec Ducati.

Et l’aventure n’est pour l’instant pas idéale : le Majorquin doit plus se remettre de son opération du scaphoïde, que se concentrer sur le développement et l’appropriation de sa future et rebelle RC213V. Il n’était pas aux essais hivernaux de Sepang, début février. Mais devrait bien faire son retour dans quelques jours à Losail.

« J’ai travaillé dur pour améliorer mon poignet et je suis satisfait des progrès, a expliqué l’officiel Repsol. Bien sûr, j’aurais aimé être en meilleur forme, mais je pense que nous pourrons avoir un test productif. Nous devons d’abord voir quel sera mon ressenti sur la moto. Honda a fait beaucoup de progrès à Sepang et je suis impatient de revenir sur la RC213V, de me préparer pour la saison prochaine. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Verger

Difficile…laborieuse, mais cela a porté ses fruits. Bravo à lui pour ce qu’il a fait. J’ai été déçu de la réaction de Ducati.
Je n’aime pas l’homme (pour ce que je vois, et je lis) mais je respecte le pilote.

Par contre il a des performances instables : si tous les paramètres sont alignés alors il est imbattable, par contre de l’eau, du froid, etc….et la machine s’enraye.

Blazet

Alors que les autres Pilotes gagnent toutes les courses auxquelles ils participent et sont performants chaque dimanche,même avec des motos imparfaites ou des orteils cassés 🙂

Verger

curiosité : qui avait l’orteil cassé ?

Blazet

Dommage de commencer la saison comme ça,il aurait mieux valu une fracture du tibia qu’un scaphoïde.
Depuis Misano 2018,il ne lui arrive que des merdes et il va encore passé pour le pilote au mental friable qui a des résultats inconstants dès que la machine s’enraye 🙂

Vivien LEBEGUE

C’est le Neymard du MotoGp, il encaisse le pognon mais reste sur le banc de touche, comme chez Ducati