« Lorenzo ne peut trouver ce qu’il demande que dans une équipe d’usine »



Francesco Guidotti (team-manager Pramac Racing) explique pourquoi voir Jorge Lorenzo dans son équipe n’est pas chose imaginable.

La saison 2021 de MotoGP se prépare. L’équipe Pramac Racing est actuellement dans l’oeil du cyclone du marché des transferts. Son pilote principal, Jack Miller, a signé dans le team officiel Ducati. Une place s’est donc libérée chez Pramac, et l’identité du remplaçant de l’Australien va alimenter les colonnes des médias dans les prochaines semaines.

Plusieurs options sont sur la table. Les radars de Ducati sont tournés vers la catégorie Moto2, où le constructeur italien cherche à sortir le champion de demain. Les noms de Jorge Navarro, Lorenzo Baldassarri et (surtout) Jorge Martin ont été évoqués. Le team-manager de l’équipe, Francesco Guidotti, se verrait aussi travailler avec Andrea Iannone, même si cela n’arrivera probablement pas.

Ce qui n’arrivera pas non plus, c’est un transfert de Jorge Lorenzo. Ex-pilote Ducati, le Majorquin n’a pas émis le souhait de reprendre la compétition. Mais même si c’était le cas, Francesco Guidotti ne se voit pas l’avoir dans son équipe. Non pas parce qu’il ne croit pas pouvoir obtenir des résultats, mais parce qu’il estime que la philosophie de son team est différente. Et parce que les exigences du pilote sont trop élevées.

« Je n’ai jamais travaillé avec Jorge, mais je le vois comment étant éloigné de notre esprit d’équipe, répond-il à Gpone, qui l’a interrogé sur le sujet. Il est parfaitement professionnel et veut que tout autour de lui soit parfait. Il est totalement concentré sur le résultat et ne laisse pas beaucoup de place aux émotions. Nous, nous roulons tout particulièrement avec notre coeur. »

« Lorenzo est un quintuple champion du monde, il demande certains standards et ne peut les trouver que dans une équipe d’usine, le seul endroit où vous pouvez vous battre pour le titre. Ce n’est pas une question de professionnalisme ou d’organisation, mais c’est technique, c’est le contexte. »

2021 : « Jorge m’a posé la question… » (Razali)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de