Lorenzo travaille pour une moto « sans point faible »



Jorge Lorenzo a les yeux rivés sur 2020. L’Espagnol travaille sur la nouvelle RC213V, espérant que le prototype sera « sans point faible ».

La première partie du début de saison de Jorge Lorenzo va s’achever sur des résultats mitigés. Après sept Grands Prix, l’Espagnol n’est pas encore rentré dans un top-10 (meilleur résultat : 11e au Mans) et pointe à la 15e place du classement général. Ce qui ne l’empêche pas de redoubler d’efforts.

Au lendemain du Grand Prix d’Italie, Jorge Lorenzo s’est rendu au Japon pour « trouver des solutions ». Au lendemain de celui de Catalogne, il a surmonté une chute à plus de 200 km/h (lire ici) et bouclé un total de 65 tours. L’un de ses objectifs : travailler sur la Honda version 2020.

« Beaucoup de choses dont nous avons discuté au Japon ou essayées à Barcelone concernaient la saison 2020, explique le Majorquin. J’ai maintenant plus d’informations sur les caractéristiques positives et négatives de la nouvelle moto. »

Cette nouvelle moto, il la décrit comme « globalement meilleure, avec plus de potentiel. Mais elle a aussi des points négatifs. Dans certaines domaines, par exemple à l’entrée des virages, l’ancienne moto est un peu meilleure. Mais l’ancienne a moins de puissance moteur et n’est pas aussi performante dans d’autres domaines. Nous fabriquons une nouvelle moto pour l’année prochaine, sans aucun point faible, donc tout ira bien ».

Tombé à 200 km/h, Lorenzo a « des douleurs partout »

Jorge Lorenzo répète être surpris par « la rapidité de Honda à apporter les nouveautés demandées ». Il l’avait déjà dit en début de saison, et reconnaît la bonne volonté du HRC, qui lui a financé son voyage au Japon (lire ici). De son côté, le géant Honda met les moyens pour lui (lire ici).

Quant au travail réalisé à Barcelone, l’Espagnol continue d’essayer d’améliorer l’ergonomie et d’autres petits détails. « Dans l’ensemble, la moto actuelle est meilleure que celle de l’an dernier, mais comme les soucis concernent les virages, c’est problématique », détaille-t-il. Il réfléchit au prototype 2020, sur lequel il travaille pour « faire une moto sans point faible ».

Biaggi sur Lorenzo : « On ne peut pas démolir un pilote qui n’a pas l’habitude de faire ces erreurs »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

6
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Elle aura un point faible….lorenzo

gillet jaunes 46

Lorenzo a su gagner sur une ducati qu il a fait amelioré donc la Honda sera vite une formalité..Tu as le maillon faible ourson d amour

fred-bear

Gilet jaune et 46….tu les accumules

rene rey

ou le point fort sera lorenzo

[…] Lorenzo travaille pour une moto « sans point faible » […]

[…] Jorge Lorenzo traverse l’une des périodes les plus délicates de sa carrière. Arrivé chez Repsol Honda, il en parvient pas à trouver sa voie (meilleur résultat : 11e). Son travail sur la RC213V donne de petits progrès, mais rien de transcendant. Au point qu’il pense déjà au modèle 2020 de la moto (lire ici). […]