Loris Baz : « Beaucoup de personnes sont plus touchées que nous, il faut savoir relativiser »



Son début de saison 2020, sa Yamaha, la paralysie du championnat du monde Superbike à cause du coronavirus : depuis son confinement, en  France, Loris Baz a pris le temps de faire le tour de la question pour le média officiel du WSBK. Voici une synthèse de ses propos.

Confiné : « Nous l’abordons au mieux en nous disant qu’il y a pire que nous. C’est un problème, plus ou moins grave selon que l’on est touché ou non. J’ai la chance de bien me porter tout comme mon entourage. Le plus dur, c’est de rester motiver, de poursuivre sa préparation, sachant que nous avons déjà passé tout l’hiver pour ça. »

La vie dans ces conditions : « J’en profite pour améliorer ma condition physique. Je fais pas mal de cardio et de renforcement musculaire. Je suis équipé chez moi pour tout faire. Je continue ma préparation hivernale, même si nous ne pouvons pas sortir. Je profite également de mes proches et c’est important.

Pour le moment, aucune course n’est annulée, elles sont seulement reportées. Il y a tout de même de l’espoir que nous disputions un beau championnat avec pas mal d’épreuves. Dans le sport, il y a pire que nous. Plus globalement, beaucoup de personnes sont beaucoup plus touchées que nous. Il faut savoir relativiser sur notre situation. »

La première épreuve en Australie : « Le bilan est contrasté. D’un côté, il est très positif, mais il est aussi frustrant pour le nombre de points inscrits. Au bout du compte, c’est ça le plus important. Nous aurions pu en marquer beaucoup plus. Mais nous avons vraiment joué de malchance. Je déteste dire ça mais j’ai manqué de réussite : j’ai notamment été poussé deux fois… L’an dernier, nous n’avons eu de cesse de répéter que nous manquions de roulage et d’expérience avec la moto pour jouer aux avant-postes.

Cet hiver, nous avons réussi à suivre un programme d’essais et nous étions prêts à nous battre pour la victoire. Je pense qu’en Australie, nous avons montré qu’on pouvait compter sur nous. Ten Kate, Yamaha et Loris Baz est un trio qui peut gagner. Nous étions devant à chaque course, mais ce sont des choses qui arrivent. Je suis très heureux du travail que nous avons accompli durant l’intersaison, lequel nous permet maintenant d’avoir, en tant team privé, le niveau de battre les structures officielles. »

Les nouveautés sur la Yamaha YZF-R1 : « Je trouve que la moto se comporte globalement mieux. Même en termes de wheelies, la moto cabre moins avec ce nouveau carénage. Je pense que nous avons encore du travail à effectuer. Je n’officie pas dans le team officiel, mais je participe au développement de la Yamaha. L’aérodynamique n’a pas encore été pleinement explorée et je pense que nous pouvons faire mieux pour aider les pilotes un peu plus grands, comme Toprak, Michael et moi. Je pense que nous allons progresser tout au long de l’année. »

L’attente du moteur 2020 : « Si tout se passe bien, j’en disposerai à la prochaine épreuve. Malheureusement, compte tenu de la situation avec notamment les confinements, les problèmes de transport, nous ne savons pas réellement ce qu’il en est.

J’attends un peu plus de vitesse de pointe et de puissance à haut régime. C’est ce qui nous manque à l’heure actuelle. Nous avons pu le voir en 2e manche à Phillip Island : je me faisais doubler dans les lignes droites et il était difficile de faire la course en tête. C’est pour cette raison que j’ai produit l’effort pour rester devant et ne pas être rattrapé par le groupe de derrière. Je pense que le moteur 2020 fonctionne un peu mieux. Nous avons besoin d’un peu plus pour ne pas être attaqués dans les lignes droites. La moto compte aussi tout un tas d’autres qualités qu’il faut savoir exploiter. Tout comme en MotoGP, c’est une moto très douce qui délivre parfaitement la puissance sur l’angle maximum. »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

SBK Assen & coronavirus : la situation

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Loris Baz : « Beaucoup de personnes sont plus touchées que nous, il faut savoir relativiser » […]