Luca Marini, « le bon moment » pour le MotoGP



Luca Marini espère passer en MotoGP en 2021 et a peut-être une opportunité, « mais différentes choses doivent s’emboîter » pour cela.

Luca Marini est l’homme à battre en Moto2 en 2020. L’Italien a définitivement franchi un cap en 2020, ajoutant la dose de régularité qu’il fallait pour concrétiser la vitesse déjà affichée par le passé. Ses statistiques parlent pour lui : neuf courses, trois victoires, cinq podiums, trois poles, quatre premières lignes et tous ses résultats dans le top-7, à l’exception d’un abandon au Qatar. De quoi lui attribuer une place méritée de leader du championnat, avant d’arriver au Grand Prix de France. Il compte 20 points d’avance sur Enea Bastianini, 36 sur Marco Bezzecchi et 47 sur Sam Lowes.

Depuis 2016, tous les champions de la classe Moto2 sont allés en MotoGP la saison suivante : Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3 en 2017), Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS en 2018), Francesco Bagnaia (Pramac Racing en 2019) et Alex Marquez (Repsol Honda Team en 2020). Deux pilotes du plateau Moto2 actuel iront en catégorie reine en 2021, tout deux chez Ducati : Jorge Martin transféré chez Pramac Racing et Enea Bastianini placé chez Esponsorama Racing (anciennement Reale Avintia Racing).

Qu’en sera-t-il de Luca Marini ? Il n’a actuellement pas de place en MotoGP en 2020 et, sur le papier, aucun espace ne lui est réservé. Mais tout n’est peut-être pas perdu, car une possibilité semble se dessiner du côté de chez Esponsorama Racing. Les choses sont assez floues et nous ne disposons d’aucune information concrète, mais il est question d’un possible retrait (mise à l’écart ?) de Tito Rabat, actuel 21e du championnat avec seulement 8 points marqués.

La société VR46 est sur le coup et y travaille. Valentino Rossi lui-même a confirmé que des contacts avaient été noués avec Ducati, sans en dire beaucoup plus. « Nous espérons que Luca puisse avoir une chance en MotoGP en 2021, peut-être avec Avintia et Ducati », disait-il encore en septembre. VR46 n’aura pas d’équipe en catégorie reine en 2021, mais pourrait aider son pilote Luca Marini à y accéder.

« Je me sens prêt »

Luca Marini estime qu’après bientôt 5 saisons en mondial Moto2, et au regard des résultats obtenus, il est temps de se tourner vers la catégorie MotoGP. Il en a fait la confession lors d’un entretien donné à Gpone. « Je me sens prêt, c’est le bon moment pour ce passage, mais cela ne dépend pas que de moi, il y a différentes choses qui doivent s’emboîter. Je fais confiance à mon management pour essayer de trouver une solution. Je me bats pour les premières places en Moto2 depuis quelques années maintenant, cette année je me suis montré parmi les meilleurs, je me bats pour le titre : c’est le bon moment. »

S’il venait à devoir faire une croix sur son rêve de MotoGP, le demi-frère de Valentino Rossi resterait en Moto2, vraisemblablement au Sky Racing Team VR46. « Au moins, j’aime le Moto2, c’est une bonne catégorie », a-t-il commenté. Comme pour Johann Zarco en 2016, l’objectif serait d’aller chercher le titre, tout en essayant de continuer à progresser. « Si nous regardons les temps à Barcelone, nous sommes très proches des chronos du MotoGP. Si je reste une année de plus, je peux essayer de les améliorer. »

Championnat Moto2 après Barcelone : 1. Marini 150 pts, 2. Bastianini 130 (-20), 3. Bezzecchi 114 (-36), 4. Lowes 103 (-47), 5. Martin 79 (-71), 6. Nagashima 72 (-78), 8. Canet 61 (-89), 7. Vierge 59 (-91), 9. Lüthi 57 (-93), 10. Roberts 56 (-94)…

8/30 : La grille Moto2 2021, début octobre

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store