Luis Salom, 4 ans déjà



Ce 3 juin 2020 marque les quatre ans de la mort de Luis Jaime Salom Horrach, pilote disparu lors du Grand Prix moto de Catalogne 2016.

C’était un vendredi 3 juin 2016, il y a quatre ans jour pour jour. La deuxième séance d’essais libres Moto2 battait son plein, avec environ 25 minutes restantes sur le circuit de Barcelone-Catalogne. Le week-end a alors basculé dans la tristesse lorsque Luis Salom a perdu l’avant à hauteur du virage 12. Une chute à pleine vitesse qui a vu sa Kalex heurter les protections ‘air fence’ de la piste. L’homme arrivait, glissant sur le goudron, juste derrière sa moto. La collision entre les deux lui a été fatale. Transféré à l’hôpital général de Catalogne, il n’a pu être ranimé et est décédé à 16h55.

La télémétrie a livré les causes exactes de la chute. Le pilote du SAG Team n’a pas accéléré fort au virage 11, donc a freiné 9 mètres plus tard que d’habitude au virage 12, afin de garder une bonne vitesse de passage. Il était toujours sur les freins lorsqu’il est passé sur une « irrégularité » (bosse) de la piste, alors qu’en temps normal, les freins étaient déjà relâchés à cet endroit-là. Il a perdu l’avant, et nous connaissons la suite tragique de cet incident.

Après cela, le Grand Prix s’est déroulé avec une nouvelle configuration du tracé pour cette partie du circuit, afin de réduire la vitesse des pilotes à cet endroit – ils ont emprunté le tracé utilisé par la Formule 1. Des modifications ont ensuite été apportées pour les années suivantes.

Né à Palma de Majorque le 7 août 1991, Luis Salom était arrivé en championnat du monde en 2009, à la fin de l’ère des 125cc. Le passage à la catégorie Moto3 lui avait rapidement permis de s’illustrer, l’Espagnol étant vice-champion dès la première saison, en 2012. Il terminera troisième du classement général l’année suivante, avant de grimper en Moto2 en 2014.

Ses débuts furent tonitruants, dans une catégorie où il faut généralement du temps pour obtenir de bons résultats : deux podiums lors de ses six premières courses. La suite a été plus compliquée, mais il est quand même parvenu à terminer huitième du championnat. Sa treizième place l’année d’après l’écartera de l’équipe Paginas Amarillas HP40, mais Luis Salom trouvera refuge au SAG Team, avec qui il devait disputer la saison 2016.

Une saison qui avait commencé de manière quasi-parfaite, l’Espagnol terminant deuxième du Grand Prix du Qatar. Il était dans le top-10 du championnat avant que sa chute ne mette un terme à sa carrière et sa vie. Quatre ans après, personne n’oublie « El Mexicano ».

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store