Malaisie : où Rossi gagnait presque l’an dernier !



Valentino Rossi n’était pas passé loin de la victoire au Grand Prix de Malaisie 2018. Un an plus tard, il ne sait pas à quoi s’attendre ici.

Sans succès depuis Assen 2017, Valentino Rossi avait failli mettre fin à cette série lors de l’épreuve de Sepang 2018. Qualifié en première ligne, l’Italien était parti en tête et avait imprimé le rythme pendant 16 tours. Il n’aura pas terminé le 17e, chutant sous la pression de Marc Marquez qui était revenu à 6 dixièmes.

Qu’il joue à nouveau la victoire ce week-end serait surprenant. Valentino Rossi n’est plus monté sur le podium depuis 14 courses, et n’a plus connu le top-5 depuis 4 courses. Habituellement rapide sur le circuit de Sepang, il espère y retrouver de la compétitivité.

« Nous arrivons à Sepang, où nous avons fait des tests pendant la pré-saison, mais c’est toujours difficile de comprendre où nous sommes avant que le week-end ne débute. J’étais très fort en Malaisie l’an dernier. La dernière course, à Phillip Island, n’était pas fantastique, mais pas si mal. Il y avait des points positifs.

Le circuit de Sepang est complètement différent et nous aurons des conditions très différences du week-end dernier. Ce Grand Prix va être beaucoup plus exigeant physiquement pour tout le monde, mais nous verrons. Nous ferons évidemment de notre mieux. » 

Classement MotoGP après Phillip Island (17/19) : 1. Marquez 375, 2. Dovizioso 240 (-135), 3. Rins 183 (-192), 4. Viñales 176 (-199), 5. Petrucci 169 (-206), 6. Quartararo 163 (-212), 7. Rossi 153 (-222), 8. Jack Miller 141 (-234), 9. Crutchlow 133 (-242), 10. Morbidelli 105 (-270)… Classement complet ici

#Rossi400 : les stats de Valentino Rossi

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Jaig Rossi

« pas si mal » le disque est rayé. Et oui cette fameuse course de l’an dernier? C’est bien de mettre le doigt sur Rossi, mais c’est un poil sadique. On y croyait, c’était sympa de voir Rossi en forme, jusqu’à ce qu’on comprenne que Marquez revenait en étant bien plus rapide. On n’aura pas vu le dépassement (il n’y aurait pas eu l’once d’une lutte de toute façon), monsieur avait encore craqué. Donc pour cette prochaine course mon pronostic (vu par Rossi lui-même): « c’était pas si mal non? Quoi vous n’avez pas vu que j’y étais presque? Un peu plus et… Lire la suite »

Jean Claude

Vraiment que des idiots et incompétents qui n’ont jamais été assis sur une moto de course pour faire ce genre de réflexion.

fred-bear

Au contraire, jaig rossi est très clairvoyant, même ago dit qu’il faut qu’il arrête à la fin de l’année.
Être fan inconditionnel rend idiot, vous en êtes la preuve vivante.

Jaig Rossi

Mais enfin JC, réveille toi. Dieu est mort! Et il en sera de même pour Rossi un jour que l’on espère tous ne jamais vivre (puissé-je crevé avant lui). Mon JC, tu es tellement impregné de religiosité que tu imagines encore que l’éternel se cache sous le casque de Rossi. JC, comment tu dires…le père noêl n’existe pas! et si jamais il a contribué aux nombreux succès de Rossi, jusqu’à il y a peu encore! il s’en est allé; ne le vois-tu pas? Mais tu as raisons, je n’ai jamais posé mon cul sur une bécane de course, donc je… Lire la suite »

fred-bear

Être ou ne pas être? Rossi a inventé un nouveau concept être presque ou ne pas être (à l’arrivée).
C’est le Shakespeare de la moto gp.

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store