Marc Marquez écrit sa légende



Il y a, dans la carrière d’une légende sportive, un moment où s’écrit le plus grand chapitre du mythe, celui dont on sait qu’il marquera l’histoire de sa vie en même temps que celui de la discipline. Pour Valentino Rossi, ce fut Welkom 2004 et la gloire ensuite apportée à Yamaha. Portimao 2021 pourrait bien être la première pierre de ce « moment » pour Marc Marquez.

Certes, à 28 ans, Marc Marquez a déjà accompli de grandes choses et marqué l’histoire de son sport. Huit titres de champion du monde, 82 victoires, 90 poles, 134 podiums (en 206 courses, soit une moyenne de 65,05 % !), des records de points marqués, de précocité et bien d’autres choses encore. Les chiffres donnent le tournis. Face à eux, que valent deux séances d’essais libres d’un Grand Prix au Portugal ? Pas grand chose, à première vue. Mais tellement, dans ce cas précis.

Blessé à l’humérus depuis l’été 2020, opéré trois fois, passé par les pires moments de sa carrière, Marc Marquez a enfin signé son retour en MotoGP, vendredi. 265 jours après y avoir roulé pour la dernière fois. Sur une moto dont il ne connaissait pas les entrailles, car il s’agissait du modèle 2021 de la Honda RC213V, jamais testée et confiée à Stefan Bradl jusqu’à il y a peu. Sur un circuit de Portimao physique, où il n’avait pas les repères car jamais roulé dans la catégorie. Dans des dispositions physiques et mentales qui, bien que taillées pour la gagne, se devaient de passer ce ‘test grandeur nature’. Face à des pilotes qui viennent d’enquiller 5 jours de pré-saison et deux Grands Prix au Qatar, en plus d’une tournée 2020 que lui n’a pas disputé.

Bref, il avait toutes les raisons du monde d’être derrière, et personne ne lui en aurait voulu. « Je n’ai pas d’objectif ce week-end, avait-il d’ailleurs prévenu. J’ai besoin de temps, je ne serai pas le Marc d’avant. Je suis en processus de rééducation. » Qu’il ait besoin de temps, c’était à prévoir. Qu’il n’ait pas d’objectif, c’était mal le connaître. Objectif ou pas, il s’est en tout cas rapidement mis dans le rythme, se hissant au 3e rang de la première séance d’essais libres. Avant, quelques heures plus tard, de confirmer en terminant 6e en FP2. À peine arrivé, il fait déjà office de meilleur pilote Honda. Et ce sans pouvoir dérouler pleinement son style de pilotage, car gêné par sa situation physique – notamment dans les virages à droite.

Faut-il s’emballer alors que ce ne sont « que » des essais libres ? Non, mais oui. Non, parce que les chronos risquent de descendre – Johann Zarco parle d’un petit 1’39 pour aller en Q2, quand le 10e est pour l’instant en 1’40.611 –, que Marc Marquez dit avoir du mal avec les pneus tendres, et qu’il s’attend à perdre en énergie au fil du week-end. Mais oui, pour les fameuses raisons citées deux paragraphes plus haut.

[Concours] Pronostics : Un t-shirt Marquez pour le GP du Portugal !

Parmi les abonnés qui nous ont envoyé leur pronostic pour le Grand Prix (voir concours ci-dessus), certains voient Marc Marquez sur le podium dimanche. En sera-t-il ainsi ? « Je reste sur la même dynamique : sans me mettre de pression, ni un résultat en tête, mais sans rien écarter », se contente de répéter le principal intéressé. Il prévient aussi que la fatigue musculaire, déjà présente vendredi après-midi, va s’intensifier.

« Normalement », dira-t-on, le pilote Honda devrait avoir un peu plus de mal quand vont arriver les ultimes assauts de ‘time attack’. Plus de mal physiquement, aussi, parce que « la logique est que ça aille de moins en moins bien pendant les week-ends ». Les docteurs l’ont prévenu. Mais Marc Marquez l’a montré, il est fait d’un autre bois que de celui de la norme et de la logique. Alors il faut s’attendre à tout.

La deuxième journée du Grand Prix du Portugal fournira quelques réponses supplémentaires aux interrogations qui l’entouren. La question de la lutte pour le titre semble elle d’ores et déjà répondue. L’actuel leader, Johann Zarco, ne s’y est pas trompé : « Je pensais qu’il allait la jouer plus cool ici pour revenir fort à Jerez ; s’il ne l’a joue pas cool ici, alors à Jerez ça va être très fort. ». Le message est clair : Marc Marquez sera là, et il est même déjà là.

Devenez membre Premium GP-Inside !

Version sans publicité, contenu amélioré, média développé, cadeaux à gagner : soutenez GP-Inside et devenez membre Premium en profitant de l’offre de lancement

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Marc Marquez écrit sa légende […]

1 mois il y a

shark tank keto episode https://ketorecipesnew.com/

1 mois il y a

foreign gay dating site https://gaydatingzz.com/

1 mois il y a

gay dating scam format https://freegaychatnew.com/

1 mois il y a

gay dating sims online https://gaychatgay.com/

14 jours il y a

free local gay dating https://gayedating.com/

13 jours il y a

international dating sites gay https://gay-singles-dating.com/

13 jours il y a

gay dating sites for bears https://datinggayservices.com/

13 jours il y a

gay professional dating https://gayonlinedating.net/

11 jours il y a

gay dating looking for clingy https://dating-gaym.com/