Marini en MotoGP, ça commence à être évoqué



Le début de saison 2020 de Luca Marini a provoqué des réactions chez certaines dirigeants de teams en catégorie MotoGP. Francesco Guidotti (Pramac Racing) montre clairement de l’intérêt pour le pilote italien.

Pilote à la vitesse indubitable mais trop irrégulier par le passé, Luca Marini semble avoir franchi un cap en 2020. C’est en tout cas ce que montrent ses premiers Grands Prix de la saison. Il était en tête au Qatar et fonçait vers la victoire, avant qu’un problème de pneumatiques ne ruine sa fin de course à 6 tours de l’arrivée. Quatre mois et un confinement plus tard, il a pris sa revanche en gagnant de manière imparable la première épreuve de Jerez. Une performance suivie d’une solide 2e place le dimanche d’après, toujours sur la même piste.

Ces résultats font de lui l’actuel numéro 3 du championnat, au contact de Tetsuta Nagashima (+5 points) et Enea Bastianini (+2 points), Ils éveillent aussi de l’intérêt en catégorie reine. Chez Pramac Racing, Francesco Guidotti ne le cache plus. S’il devait donner une Ducati à un pilote Moto2 en 2021, ce serait lui :

« Luca Marini est certainement le pilote qui a le plus d’expérience et qui a déjà montré qu’il sait rester devant, même si parfois il alterne avec des phases de moins bien. Je pense aussi qu’il a la maturité pour le passage en MotoGP. Bastianini a montré qu’il est là, mais il doit probablement acquérir encore plus d’expérience en Moto2, qui est une catégorie formatrice, à la fois en tant que personne et en tant que pilote, où l’on s’habitue à la stratégie de course, à piloter une moto plus lourde et plus puissante. Marini me semble être le pilote le plus complet à ce jour, mais peut-être qu’en trois courses ça changera. »

Au début de confinement, en mars, le pilote italien s’attendait à un marché des transferts « plus difficile pour les pilotes Moto2. Les équipes MotoGP vont essayer de reconfirmer leurs pilotes, sans prendre trop de risques. J’ai idée que tout va rester plus ou moins pareil en MotoGP. Nous aurons moins de temps pour nous montrer ». Certaines choses ont toutefois bouleversé le mercato, notamment chez Ducati, avec Danilo Petrucci écarté et Andrea Dovizioso toujours pas prolongé. Deux places sont encore à prendre chez Pramac Racing. Plusieurs facteurs vont influencer la donne – Andrea Dovizioso renouvelé ou pas, la place donnée à Francesco Bagnaia… –, mais il y a visiblement une petite opportunité.

Ducati prendra ses décisions quant à 2021 à la fin du mois d’août, après les Grands Prix de République-Tchèque (9 août), d’Autriche (16 août) et de Styrie (23 août). Trois courses, trois nouvelles occasions pour Luca Marini de se montrer, et se positionner du mieux possible sur le marché des transferts.

Championnat Moto2 après le GP d’Andalousie : 1. Nagashima 50 pts, 2. Bastianini 48 (-2), 3. Marini 45 (-5), 4. Canet 30 (-20), 5. Baldassarri 28 (-22)…

Marini-2021 : la situation sanitaire complique les transferts en MotoGP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Marini en MotoGP, ça commence à être évoqué […]

[…] Moto2. Début août, le team-manager du team Pramac Racing, Francesco Guidotti, confirmait avoir un certain intérêt pour lui, estimant que « Luca Marini est certainement le pilote qui a le plus d’expérience et […]