Marquez ironise sur la non-sanction des pilotes Yamaha



Marc Marquez goûte peu le fait qu’aucun point n’ait été retiré à Yamaha suite aux irrégularités mécaniques constatées au Grand Prix d’Espagne.

C’est le dossier qui agite le paddock en ce début de Grand Prix d’Europe. Les soupapes utilisées par les pilotes Yamaha au Grand Prix d’Espagne étaient différentes de celles homologuées avant le début du championnat, a-t-on appris jeudi après-midi. Les commissaires FIM ont décidé de retirer à Yamaha les points gagnés sur cette épreuve de Jerez de la Frontera, mais uniquement dans les classements teams et constructeurs (lire ici).

Les pilotes n’ont donc rien perdu et cela fait débat : fallait-il retirer les 25 points gagnés par Fabio Quartararo, les 20 de Maverick Viñales et les 11 de Franco Morbidelli ?

Une question à laquelle Marc Marquez répond par l’affirmative, vu le message ironique qu’il a publié quand la nouvelle de la sanction (et non-sanction) est tombée : « Maintenant il s’avère que les pilotes ne bénéficient pas des avantages mécaniques », écrit-il, suivi de l’expression « Tela marinera » (que l’on pourrait traduire en française par « Quelle honte »).

FSi une pénalité similaire avait été infligée aux pilotes, Joan Mir serait leader du championnat avec 28 points d’avance sur un nouveau dauphin, en la personne d’Andrea Dovizioso. Fabio Quartararo aurait rétrogradé à la 5e place du championnat à 39 points, à égalité avec Maverick Viñales et 3 longueurs derrière Franco Morbidelli, pointé lui à 36 marques de Joan Mir.

Yamaha reçoit une pénalité de points

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store