Marquez : « Je n’ai jamais mis de veto à un coéquipier »



« Comme coéquipier j’ai eu Dani Pedrosa, qui fut un gand champion, j’ai eu Jorge Lorenzo, et qui sait qui j’aurai dans le futur. » Marc Marquez (Repsol Honda Team)

Un nouveau coéquipier pour Marc Marquez en 2021 ? La question se pose depuis que grossit la rumeur annonçant Pol Espargaro proche de signer chez Honda, pour rejoindre l’équipe officielle Repsol. Le transfert évincerait Alex Marquez, recruté fin 2019 et dont le contrat expirera à l’issue de la saison 2020.

D’aucuns se demandent si un tel mouvement ne va pas contrarier Marc Marquez, parce qu’il perdrait son frère Alex dans le box, et pour la manière dont il serait traité – Iker Lecuona estime par exemple que ce serait « un manque de respect » que d’écarter le pilote espagnol alors qu’il n’a pas encore disputé une seule course en MotoGP.

Il se trouve que quelques jours avant que la rumeur ne surgisse, Marc Marquez avait abordé le sujet des coéquipiers, au détour d’une question posée dans le podcast Carreras cruzada, produit par Red Bull. Le débat portait sur l’dée selon laquelle, pour être une ‘vraie’ légende de la moto, l’Espagnol devrait gagner sur une autre moto que la Honda.

Marc Marquez répondait alors en mettant au défi les autres pilotes : que eux prennent la Honda et se mesurent à lui avec les mêmes armes. « Il y a deux Honda identiques à la mienne, celle de mon coéquipier et celle de Cal Crutchlow. Si un autre pilote pense qu’il peut gagner avec cette moto, il y en a d’autres, lançait-il. Vous allez chez Honda, vous dites ‘la partie économique ne m’intéresse pas, je crois que je peux gagner avec cette moto’, et c’est sûr que Honda vous la donne le lendemain. »

L’octuple champion du monde ajoutait alors que sa priorité était d’être heureux et compétitif, ce qui est le cas actuellement. Et chez lui, on ne change pas une équipe qui gagne. « Dans toute ma carrière sportive je n’ai jamais opposé mon veto à un coéquipier, parce que cela signifierait que j’ai peur. J’ai eu Dani Pedrosa, qui fut un grand champion, j’ai eu Jorge Lorenzo, et qui sait qui j’aurai dans le futur. Aujourd’hui j’ai mon frère, le champion du monde Moto2. Je veux me sentir bien où je suis. Je me sens bien et les choses se passent bien, pourquoi changer ? Je n’ai pas besoin d’un extra de motivation. » 

Lecuona : Espargaro ? « Ce serait un manque de respect pour Alex Marquez »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de