Marquez : « Quasi-impossible de rattraper Agostini »



Marc Marquez a bien entendu les propos de Giacomo Agostini, disant qu’il pourrait battre ses statistiques (lire ici). Mais l’Espagnol n’y croit pas.

À peine rentré du Grand Prix de Thaïlande, Marc Marquez est passé au siège de Repsol, à Madrid, pour donner ses premières interviews. Et face à son écrasante domination ses dernières années, et l’amélioration continue de ses statistiques (lire ici), le thème des ‘records à battre’ est forcément revenu sur la table.

Alors, sera-t-il en mesure d’aller chercher les 15 titres de Giacomo Agostini ? « Ce serait comme gagner le double de ce que j’ai actuellement, donc je le vois comme quasi-impossible, à moins que tout se passe vraiment très bien, répond-il. J’essaie de ne pas regarder tout cela et de suivre mon chemin. »

L’octuple champion du monde ne penserait donc pas aux statistiques ? « Moi aussi, je lis ce que vous dites et écrivez, confesse-t-il. Je vois mon nom apparaître aux côtés de ceux des légendes. Cela me donne la chair de poule, mais j’essaie de l’éviter. Le jour d’après, quand je me retirerai, alors oui, je serai très fier (…)

Nous continuons à augmenter nos statistiques, mais j’aime vivre le présent, les chiffres ne m’obsessionnent pas, je vis seulement ma passion et le présent. Donc l’objectif est de faire la même chose en 2020. Pour le moment nous avons huit titres et il faut en profiter, car tu ne sais jamais quand cela va s’arrêter. »

Stats : Marquez après son 8e titre

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Lomig

Obsessionner?
Mais bien sûr madame la baronne…

Marquezizi

Un jeunot qui a tapé ça. Les jeunes sont fiers de parler un franglais (tout naze), ça fait cool, mais ils ne savent même pas utiliser la langue maternelle correctement.