Marquez voit Quartararo sous pression, pas Rossi



Qu’arrive-t-il à Fabio Quartararo, en retrait depuis trois Grands Prix ? Marc Marquez pense que le Français subit les effets de la pression, alors que Valentino Rossi parle de « problèmes techniques » sur la Yamaha.

Fin juillet, tout le monde ou presque faisait de Fabio Quartararo le favori dans la bagarre pour le titre de champion du monde MotoGP 2020. Tout souriait au Français, qui venait de remporter les Grands Prix d’Espagne et d’Andalousie à Jerez, venant confirmer les attentes créées par une saison 2019 de haut rang – 7 podiums, 6 poles, les titres de meilleur rookie et meilleur pilote satellite.

Un mois plus tard, le panorama a changé. Le pilote Yamaha a terminé 7e à Brno puis 8e et 13e des deux courses de Spielberg, récoltant seulement 20 points en 3 courses – ça ne lui était plus arrivé depuis début 2019, à ses débuts en catégorie reine. Son carton plein à Jerez lui permet de rester aux commandes du championnat, mais ses adversaires se sont rapprochés : Andrea Dovizioso (2e) est à 3 points, Jack Miller (3e) à 14 points.

Comment expliquer cette baisse de régime ? À Brno, Fabio Quartararo disait avoir souffert de gros problèmes d’adhérence. Pour Spielberg, ce sont des soucis d’ordre technique rencontrés sur sa M1 qui l’ont empêché de rouler à son meilleur niveau. Il a notamment parlé de problèmes de freins, mais pas que. Les spécificités du tracé, pas favorable à la Yamaha, ont aussi pu jouer un rôle. Mais encore ?

Pour Marc Marquez, champion sortant et forfait depuis son accident lors de la course de Jerez 1, un autre élément doit être pris en compte : la pression. « Au début, il semblait que Fabio était très fort. Mais parfois, quand vous avez la pression, les choses deviennent plus difficiles, a-t-il expliqué en marge du Grand Prix de Styrie, qu’il a regardé chez lui. Je le disais l’an dernier, quand vous n’avez pas la pression tout vient plus facilement, mais quand la pression arrive ça se complique. C’est amusant à regarder car vous ne savez jamais qui va gagner la course. Pour l’instant personne n’a ‘l’extra’ pour gagner le championnat. »

« Après Jerez j’aurais parié sur Fabio, mais après Brno il a trop été en difficulté, poursuit-il quand lui est demandé son pronostic. Si vous voulez être champion, vous devez finir les courses mais ce n’est pas assez : vous devez être devant, montrer que vous êtes là. Il a aussi du mal aux essais, il n’est pas aussi régulier que d’habitude, que l’an dernier. C’est difficile à dire, mais je pense que ce sera entre Dovi et Fabio. Fabio a la vitesse, Dovi a l’expérience. Si Dovi gagne le championnat tout le monde sera content parce qu’il le mérite, mais Fabio est aussi un jeune pilote rapide. Il ne faut pas non plus oublier Viñales, mais si vous voulez être champion, il ne faut pas se manquer sur beaucoup de choses. » On aurait presque l’impression que depuis chez lui, Marc Marquez essaie de mettre la pression à ses adversaires !

Valentino Rossi n’est pas d’accord avec l’Espagnol. Pour lui, les mauvais résultats de Fabio Quartararo s’expliquent avant-tout par les problèmes qu’il rencontre sur sa moto. Une manière, aussi, de mettre la pression sur Yamaha, puisque l’Italien attend des améliorations de la part de son constructeur. « Je ne sais pas si Fabio ressent la pression, à mon avis il souffre de problèmes techniques sur notre moto, a-t-il dit après la course de Spielberg 2. À Jerez il a constamment été fort, la M1 marchait bien et il a gagné. Pour moi c’est une question d’ordre technique. »

Championnat MotoGP après le GP de Styrie : 1. Quartararo 70 pts, 2. Dovizioso 67 (-3), 3. Miller 56 pts (-14), 4. Binder 49 pts (-21), 5. Viñales 48 (-22), 6. Nakagami 46 (-24), 7. Rossi 45 (-25), 8. Mir 44 (-26), 9. Oliveira 43 (-27), 10. Espargaro 35 (-35)… Classement complet ici

Styrie, Quartararo (13e) : « Yamaha doit travailler »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Quartararo pour la course au titre, même s’il notait que le pilote Petronas Yamaha était sous pression et commettait des erreurs. Un mois plus tard, il est moins enclin à désigner l’Italien et […]