Marquez : « Zarco veut montrer qu’il mérite sa place »



Marc Marquez se méfie des pronostics hâtifs, mais s’attend à un Johann Zarco rapide et motivé ce week-end à Phillip Island.

L’événement du Grand Prix d’Australie, c’est le retour en MotoGP de Johann Zarco. Absent depuis Misano, le pilote français ne pensait plus revoir une grille de départ cette saison. Il a finalement saisi l’opportunité de remplacer Takaaki Nakagami, blessé, pour les trois dernières courses de la saison.

De Pol Espargaro lui prédisant des difficultés à s’adapter à la Honda à Phillip Island (lire ici), jusqu’à Cal Crutchlow assurant qu’il va être rapide (lire ici), plusieurs pilotes du paddock ont déjà donné leur avis. Mais qu’en pense Marc Marquez, champion du monde en titre ?

« C’est vraiment difficile, ni lui ni personne ne peut le prédire, répond-il au sujet des résultats qu’il attend de son adversaire. Mais évidemment, Johann a beaucoup de talent et est double champion du monde Moto2. Maintenant il est dans une situation difficile dans sa carrière, et il va essayer de se donner à 100 %. »

L’Espagnol est en tout cas sûr d’une chose : Johann Zarco va tout donner pour prouver qu’il a encore sa place en catégorie reine. « C’est difficile de montrer tout ce que tu peux faire en seulement 3 courses, mais si tu as du talent tu peux le montrer d’entrée. Il va essayer d’être rapide dès le début et de prouver à tous les teams MotoGP qu’il mérite peut-être sa place ici. C’est sans aucun doute sa première intention. »

Marc Marquez ne doute pas que Johann Zarco va vouloir battre Jorge Lorenzo : « C’est sûr que c’est l’un de ses objectifs, dit-il,essayer d’être devant, faire top-10. S’il peut se battre avec Crutchlow, avec Jorge ou avec moi, il essaiera. C’est l’état d’esprit, mais chacun a ses problèmes. Jorge essaie de se sortir de sa situation. Johann est dans une situation complètement différente, avec une nouvelle moto. »

Une nouvelle moto, la RC213V de 2018, qui devrait bien accrocher à la piste de Phillip Island. Mieux qu’à Sepang, estime-t-il : « C’est une piste très rapide, mais ce n’est pas la pire pour la Honda. Sur ce circuit on peut faire aussi bien avec la moto de 2018 qu’avc celle de 2019. En Malaisie, je crois que le modèle 2019 est meilleur ; à Valence, très similaire. C’est par rapport au moteur. Ici la vitesse maximale n’est pas la chose la plus importance, à Valence non plus. Sur ces deux pistes, il est possible de gagner et de très bien s’en sortir. »

Interrogé sur son avenir, le Français a dit qu’il ne se faisait « pas d’illusions », mais qu’il voulait continuer à courir et qu’il était prêt à retourner en Moto2 pour ça. Il fait de ces trois prochains Grands Prix un test final, une dernière chance : « Soit je m’adapte, j’apprends et j’arrive à revenir à un bon niveau pour prendre du plaisir sur la moto. Soit je ne m’adapte pas, et je n’aurai plus ma place en MotoGP. »

Johann Zarco : « Mon futur, pour l’instant c’est 3 courses »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de