Mattia Pasini : « Peut-être que j’aurais pu jouer le titre… »



Après des remplacements à Austin (Augusto Fernandez du Flexbox HP40) et Jerez (Jake Dixon du Sama Qatar Angel Nieto Team), Mattia Pasini va faire les courses du Mans et du Mugello en lieu et place de Khairul Idham Pawi (Petronas Sprinta Racing). L’occasion pour GpOne de faire le point avec le pilote italien. Et pour nous de vous traduire les passages les plus intéressants.

Chaque pige qui lui est proposée est une opportunité à saisir. Cette fois, il semble particulièrement content d’être tombé sur Petronas Sprinta Racing. « Vous êtes dans une équipe de haut niveau, où rien ne manque. Quand vous avez une demande, elle est satisfaite en peu de temps. Je leur suis reconnaissant de m’avoir donné cette opportunité et je ferai tout pour être à la hauteur. »

Alors évidemment, quand une telle occasion se présente, on pense forcément à essayer de rester dans l’équipe« Nous espérons que cela deviendra autre chose plus tard. Je dois juste penser à moi, piloter comme je l’ai toujours fait et être compétitif », dit Pasini. Pour l’instant le pilote titulaire, Khairul Idham Pawi, a du mal (3 points en 3 courses).

Quand on voit ce dont Pasini a été capable lors du Grand Prix des Amériques – il a terminé 4e alors qu’il découvrait l’équipe et la Triumph –, on se demande forcément ce qui serait arrivé s’il avait eu un guidon de titulaire en 2019. « Peut-être que je me serais battu tout de suite pour le championnat et que j’aurais pu jouer le titre », lance l’Italien. Dont on sait qu’il a la vitesse ; moins la régularité.

Pasini, Jerez Moto2 test, 7th May 2019

Il n’a d’ailleurs pas marqué de point à Jerez, où il a chuté et était plus en retrait. Mais il sait le justifier : « Ce fut un week-end difficile. Les autres pilotes avaient roulé à Jerez cet hiver et avaient donc davantage de données. De plus, la KTM est une moto différente de la Kalex. Elle nécessite un pilotage beaucoup plus agressif. »

Pour Le Mans, Pasini retrouve une Kalex et une piste où il a déjà brillé par le passé (2 poles en 125cc, un podium en 250cc, un top-5 en Moto2). « Ce sera un Grand Prix intéressant. Je m’attends à partir du bon pied et à être de suite compétitif. » Et pour la suite ? La saison est encore longue,

Ami de Marco Simoncelli, Pasini était ému de voir l’équipe SIC58 Squadra Corse monter sur le podium Moto3 à Jerez. Pourquoi pas travailler avec eux ? Il approuve l’idée : « Ce serait bien de pouvoir apporter ma contribution. Peut-être quand je cesserai de courir. Avec Paolo (Simoncelli) nous sommes très proches, et je suis convaincu que Marco en serait heureux. »

Pasini « parmi les plus rapides » avec la Kalex Petronas

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store