Maverick Viñales : « Avec Rossi, on a toujours été là l’un pour l’autre »



Des bons souvenirs de son passage chez Yamaha (2017-2021), Maverick Viñales gardera en mémoire sa relation avec son ancien coéquipier Valentino Rossi.

L’histoire entre Maverick Viñales et Yamaha est terminée.

Après avoir décidé de raccourcir d’un an la durée de son contrat, ramenant son terme à la fin de la saison 2021, l’Espagnol, « frustré » par son Grand Prix de Styrie, a malmené la mécanique de sa Yamaha. Son comportement a entraîné sa suspension, puis son licenciement.

Pendant ce temps, de l’autre côté du box, Fabio Quartararo a prouvé que la moto fonctionnait bien en dominant le championnat depuis les premières semaines. Et face à cette situation, tendue depuis fin juin, il s’est montré impassible ; il a continué à augmenter son avance au classement, et même remporté la dernière course en date, à Silverstone.

Le Français a plusieurs fois répété que les histoires de Maverick Viñales ne le concernaient pas, que cela ne changeait rien pour lui, que la moto fonctionnait bien et qu’il souhaitait rester concentré sur sa saison. Son ancien coéquipier s’attendait visiblement à plus d’empathie, d’après les confessions livrées à La Gazzetta dello Sport. Mais estime que l’enjeu sportif en est la raison :

« Je ne m’attendais pas à ça de Fabio, car nous avons toujours eu une très bonne relation. Mais peut-être est-ce parce qu’il fait un grand championnat et qu’il est concentré sur lui-même. Dans ce cas, ce qu’il dit est correct. »

Valentino Rossi s’est lui laissé allé à plus de commentaires concernant Maverick Viñales, avec qui il a travaillé de 2017 à 2020. L’Italien avait reconnu sa faute au Grand Prix de Styrie, puis ajouté qu’il serait dommage de le laisser partir trop tôt.

« J’ai toujours eu une bonne relation avec lui, raconte l’Espagnol, visiblement touché. Nous avons traversé des moments très durs, mais nous avons toujours été là l’un pour l’autre. Être son coéquipier a été difficile en termes d’image et de public, mais toute la relation, dans le box comme à l’extérieur, a été merveilleuse. »

Nouveau pilote Aprilia, Maverick Viñales fait désormais équipe avec Aleix Espargaro. Les deux hommes ont déjà été dans cette situation de 2015 à 2016, à l’époque où ils roulaient dans le Team Suzuki Ecstar.

« Je n’avais jamais vu ça » : Jarvis revient sur la rupture avec Viñales

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jaig Rossi
15 jours il y a

C’est vraiment trop drôle. Rossi n’a été sympa qu’avec des coéquipiers moins forts, disons des coéquipiers qui ne pouvaient pas le ridiculiser, comme Lorenzo l’a fait. Si Lorenzo était resté pour continuer à développer la moto, Rossi aurait fait de meilleurs résultats.

SURACE
15 jours il y a
Reply to  Jaig Rossi

La critique est bonne en attendant rossi est neuf fois champion du monde helas il n as pas pu realiser son reve en atteignant la dixieme couronne ,c est bien de parler mal des pilotes monter sur une moto gp et ont verra les resultats que vous faites ..

Jaig Rossi
15 jours il y a
Reply to  SURACE

Je ne dénigre pas (enfin c’est pas mon but). J’aime la précision. Jusqu’à Lorenzo ses coéquipiers n’étaient pas inquiétants (Edwards, Hayden malgré son titre pâlot…, 2 ou 3 autres avant comme Checca). Seul Lorenzo s’est imposé, et Rossi l’a eu mauvaise (un mur dans le box, puis départ suicide). Les autres adversaires: Biaggi n’était pas aussi inquiétant donc pour Rossi ça allait. Stoner ça ne l’a pas fait puisqu’il était meilleur (domage que la Ducati de l’époque était si difficile sinon Stoner enchainait les titres). Et on a vu ce que ça a donné avec Marquez. Pédrosa? Bon pilote mais… Lire la suite »