Mike Di Meglio : « On peut viser le titre »



Après avoir terminé troisième des 24h du Mans, Mike Di Meglio se prépare pour la prochaine épreuve : les 24h de Spa. Accompagné de Josh Hook et Gino Rea au guidon de la Honda officielle, il se fixe pour objectif de rester sur le podium. Et, si possible, sur la plus haute marche.

GP-Inside : Quel bilan tires-tu de votre troisième place aux 24h du Mans ?

Mike Di Meglio : « C’est très positif car on est dans le match pour le championnat ! On a eu quelques petits soucis qui nous ont éloigné de la victoire, mais en finissant sur le podium, on prouve qu’on est dans le coup. La moto a beaucoup évolué depuis l’an passé. L’équipe TSR, notre partenaire japonais, a bien travaillé pendant l’hiver avec le soutien du HRC (Honda Racing Corporation, NDLR) et, pendant les essais en Espagne, nous avons pu valider les nouveaux pneus amenés par Bridgestone, de nouvelles suspensions, de nouveaux freins, et surtout l’électronique qui a beaucoup progressé. Le package rend la moto plus saine et plus performante, ce qui nous permet de réaliser les mêmes chronos que les plus rapides, là où on perdait environ une demi-seconde l’an passé. »

« C’est vraiment très encourageant pour l’avenir parce qu’on sait maintenant qu’on a la possibilité de gagner. J’ai pu le vérifier lorsque nous nous sommes retrouvés en bagarre avec la Suzuki du SERT ou avec la Yamaha du Yart, on roulait dans les mêmes chronos et avons même été en tête à plusieurs reprises. En début de course on a un peu souffert à cause de la chaleur, mais avec la fraîcheur de la fin de journée ou la nuit, on pouvait aligner d’excellents chronos sans avoir l’impression de forcer, sans trop se fatiguer, ce qui est important pour une épreuve aussi longue. »

« Nous formons une équipe très homogène où chacun est au service de l’autre. Je m’entends vraiment bien avec Josh Hook et Gino Rea qui vient de nous rejoindre, et nous nous soutenons mutuellement avec une bonne complémentarité. On va tous dans le même sens dans l’intérêt de l’équipe et, en endurance, cette cohésion est indispensable, car c’est un effort constant qui dure une semaine avec les essais officiels, les qualifications et la course- On en sort à bout de force et on doit se soutenir les uns avec les autres en se faisant confiance. Nous avons donc tous les ingrédients pour viser le titre dans un championnat et une discipline où la régularité prime. Il faut marquer de gros points à chaque fois, c’est ce que nous avons fait au Mans et c’est ce que nous allons continuer à faire pour la suite. »

Parlons justement de la suite, tu as déjà roulé à Spa ?

M.d.M : « Oui, j’ai fait quatre jours d’essais l’an passé et franchement, c’est un circuit magique ! Je le connaissais déjà bien sur la Playstation, mais au guidon d’une moto, c’est vraiment fantastique. Je ne connais aucun circuit qui offre autant de sensations, avec des courbes ultra-rapides à plus de 200 km/h, et aussi le Raidillon avec une énorme compression où tu es écrasé par la gravité. C’est unique au monde ! Ma seule angoisse, c’est la nuit, car je crois que la piste n’est pas éclairée dans la forêt. Au Mans, il y avait la pleine lune avec beaucoup de luminosité, on roulait presque comme en plein jour, mais à Spa il risque de faire bien sombre au fond des bois ! Il faudra aussi être vigilant avec la météo puisqu’à Spa, il peut pleuvoir à un endroit du circuit mais pas à un autre. On risque d’avoir des surprises ! »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires