MILLE : Ducati atteint les 1000 podiums !



La première place d’Alvaro Bautista à Most, en République-Tchèque, a offert à Ducati le 1000ème podium de son histoire en WorldSBK. Une première pour une marque dans le championnat du monde.

Publication Dorna WorldSBK :

Le Championnat FIM World Superbike est né en 1988, et le Ducati Team Lucky a gagné dès le premier week-end de course avec Marco Lucchinelli. Un premier podium a d’abord été décroché avec une deuxième place, avant que ne soit remportée la Course 2. Ce podium en Course 1, glané dans le froid d’un dimanche matin à Donington Park, n’était que le premier d’une longue série. 34 ans plus tard, une autre étape historique a été franchie par le constructeur de Bologne : le 1000ème podium, décroché en Course 1 à Most. Un chiffre inégalé, une histoire sans pareille, un exploit impensable, et d’autres encore à venir.

LES DÉBUTS : sur la boîte dès la première course

Malgré ce succès initial, le seul représentant de Ducati en 1988 est Lucchinelli, et les promesses ne se concrétisent pas. Avec deux victoires, deux autres podiums et une cinquième place au classement général, Ducati est battu par Honda pour le titre et se retrouve derrière son rival italien Bimota. L’année 1989 est meilleure : Lucchinelli, désormais directeur d’équipe, supervise l’arrivée dans le Championnat de Raymond Roche ; le Français remporte des courses et termine troisième. À la fin des années 80, Ducati compte 16 podiums, sept victoires, mais aucun titre.

L’ÂGE D’OR : Les succès de Ducati dans les années 90

En 1990, Roche réussit à mettre la marque italienne au sommet en étant sacré avec 57 points d’avance. Il se bat avec acharnement en 1991 mais perd finalement sa couronne au profit de son compatriote Doug Polen. Le constructeur a alors accumulé 50 podiums avant fin 1991. Avec l’aide de Giancarlo Falappa, la légende de Ducati, et de la star belge Stephane Mertens, Ducati arrive à 100 trophées après Jarama 1992, ce qui en fait le premier constructeur à atteindre ce chiffre, alors que Polen s’empare du titre. En 1993, malgré le fait que Carl Fogarty et Giancarlo Falappa atteignent les 150 podiums, Kawasaki ramène la couronne au Japon.

Mais le pilote le plus titré du constructeur italien est sur le point de signer les performances qui en feront un héros chez lui, au Royaume-Uni, et en Italie pour Ducati. Carl Fogarty est sacré Champion du Monde 1994 lors de la dernière course de la saison, battant son rival Scott Russell. Début 1995, un doublé à Hockenheim – « Foggy » devant Fabrizio Pirovano – porte à 200 le nombre de podiums, puis Ducati remporte un autre titre de pilote avec Carl, le cinquième sur six. Troy Corser devient lui un vainqueur de course lui aussi et, à l’aube de la saison 1996, avec Fogarty chez Honda, l’Australien est favori dès sa deuxième année seulement. Il remporte le titre à domicile, lors de la Course 1 de Phillip Island, tandis que Pierfrancesco Chili est le nouveau héros italien de Ducati. Fogarty revient chez Ducati en 1997 mais ne monte pas sur le trône. Il y arrive en 1998 et offre à Ducati son 300ème podium en terminant troisième à Donington Park.

L’APRÈS-FOGARTY : l’héritage continue

Après avoir remporté quatre couronnes en 1999, Fogarty est victime d’une blessure qui met fin à sa carrière en Australie, en 2000. Mais une nouvelle ère débute pour maintenir l’honneur de « King Carl ». Troy Bayliss est l’homme de la situation. S’il offre à Ducati son 375ème podium à Misano, c’est le wildcard Steve Hislop qui, à Donington Park, atteint la barre des 400 podiums, tandis que Ben Bostrom gagne cinq courses d’affilée en 2001. Le titre revient chez Ducati grâce Bayliss, avec un 425ème podium pour Ducati à la clé en Course 2 à Assen. Bien que Bayliss ne conserve pas sa couronne en 2002, les 500 trophées sont à la portée de la firme de Borgo Panigale en 2003.

Dans une Course 1 de Silverstone épique, Neil Hodgson s’impose à domicile mais James Toseland signe le 500ème podium des Ducatistes. La couronne des pilotes est gagnée par Hodgson en 2003, avant d’être enlevée par Toseland en 2004, alors que Noriyuki Haga offre le 575ème podium de la marque italienne en Grande-Bretagne, cette fois à Brands Hatch. Le 600ème arrive à domicile avec la dernière victoire de Regis Laconi en WorldSBK, lors de la Course 2 de Misano en 2005.

Après que Suzuki ait décroché la couronne en 2005, Troy Bayliss rentre du MotoGP™ et reprend le titre en 2006. Sa rivalité avec James Toseland est féroce et en 2007, malgré une victoire lors de la Course 2 d’Assen, la couronne est glanée par Honda et Toseland. Bayliss aborde 2008 avec un dernier objectif à accomplir, remporte 11 victoires et le titre lors de sa dernière saison, avec une victoire lors de son ultime course. L’héritage se prolonge en 2009 avec Noriyuki Haga et Michel Fabrizio qui accumulent les succès et les podiums – la troisième place de Fabrizio en Course 1 à Misano étant le 700ème podium des Ducatistes. Mais aucun des deux n’arrive à décrocher le titre, finalement gagné par Carlos Checa. Il s’agit du dernier Championnat remporté Ducati à ce jour, et l’Espagnol a aussi signé la 300ème victoire de la marque en Course 1 à Silverstone.

L’ÈRE MODERNE : pas de titre mais des chiffres qui grandissent

Après de nouvelles victoires en 2012, il faut attendre trois ans avant que Ducati ne remonte sur la plus haute marche du podium grâce à Chaz Davies au MotorLand Aragon. Certains des succès les plus emblématiques de Davies ont été remportées en rouge, comme lors de sa bagarre dans le dernier tour en Course 2 à Sepang en 2015, ainsi qu’avec sa troisième place à domicile à Misano, synonyme de 800ème podium des Ducatistes. Davies se bat pour le titre en 2016 sans le décrocher, puis à nouveau en 2017. Marco Melandri est également de retour au Championnat, remportant la course 2 de Misano. 2018 est une autre saison victorieuse pour Ducati grâce à Davies et Melandri. Une star du MotoGP™ va cependant arriver pour de nouveaux records en 2019.

Le transfert d’Alvaro Bautista en WorldSBK est un succès : 11 victoires d’affilée, dont la 350ème de Ducati au MotorLand Aragon, en plus du 900ème podium. Le titre échappe cependant à la marque de Bologne. Bautista s’en va mais Scott Redding le remplace et signe trois podiums dès la première épreuve à Phillip Island. Il perd le titre à Estoril, mais avec Davies qui remporte la Course 2 devant Redding, Ducati en est à 950 podiums. Les coupes continuent à s’accumuler en 2021 avec Redding, la star italienne Michael Ruben Rinaldi et le rookie Axel Bassani. Le retour d’Alvaro Bautista en 2022 permet d’accélérer encore la cadence, et de finalement arriver à 1000 podiums à Most.

DES CHIFFRES COLOSSAUX :

1000 – Ducati est le premier constructeur à atteindre 1000 podiums dans un Championnat du Monde FIM individuel de course sur rout.

382 – Sur ces 1000 podiums, 382 ont été accompagnés d’une victoire.

100/94 – Avec 100 podiums, Carl Fogarty est le pilote qui a décroché le plus de trophées pour la marque, et compte 10 % de tous les podiums Ducati. Le deuxième meilleur est Troy Bayliss avec 94.

55/52 – Fogarty est celui qui compte le plus de victoires dans l’histoire de Ducati en WorldSBK : 55. Bayliss est le suivant avec 52. Ce sont les deux seuls pilotes à avoir gagné plus de 50 fois pour la marque.

52 – 52 pilotes différents sont montés sur le podium pour Ducati en WorldSBK, dont cinq pilotes sur la grille actuelle : Alvaro Bautista, Scott Redding, Michael Ruben Rinaldi, Axel Bassani et Loris Baz.

46 – Ducati a gagné sur 46 circuits en WorldSBK, plus que tout autre constructeur. Ils n’ont pas réussi à Mandalika, Oran Park, Paul Ricard, Moscow Raceway, Albacete et Istanbul Park.

34 – Ducati a décroché au moins un podium lors de 34 saisons d’affilée ; aucun autre constructeur n’a atteint un tel chiffre.

8 – Huit pilotes ont remporté des titres WorldSBK avec Ducati : Raymond Roche, Doug Polen, Carl Fogarty, Troy Corser, Troy Bayliss, Neil Hodgson, James Toseland et Carlos Checa.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires