Miller conseille à Bagnaia de se détendre



Les difficultés rencontrées par Francesco Bagnaia ? « Parfois il est trop exigeant avec lui-même » et ça lui joue des tours, juge son coéquipier Jack Miller.

Francesco Bagnaia est l’un des pilotes qui porte les espoirs de la vitesse italienne, en quête de nouveaux champions alors que Valentino Rossi et Andrea Dovizioso s’approchent de la retraite. Après des débuts difficiles en Moto3, il a relevé le défi Mahindra et l’a réussi. Non seulement il a mené la moto indienne sur le podium (sept fois), mais il a remporté deux Grands Prix avec, et terminé à la quatrième place du championnat en 2016.

Transféré en Moto2 en 2017, il n’a mis que quatre courses à monter sur son premier podium. L’année suivante, ‘Pecco’ était sacré champion du monde et rejoignait l’équipe Pramac Racing, avec un contrat Ducati à la clé. Ses premiers essais avec la Desmosedici ont été impressionnants, et beaucoup s’attendaient à le voir rapidement aux avant-postes en 2019. Mais la suite a été plus compliquée.

Francesco Bagnaia n’est pas parvenu à tirer son épingle du jeu, manquant de vitesse mais surtout de régularité (8 résultats blancs et un forfait). Il a su se montrer rapide, comme à Spielberg (7e) ou Phillip Island (4e), mais trop rarement. Sa saison s’est achevée à la 15e place avec seulement 54 points au compteur.

Ses résultats n’ont pas donné satisfaction à Ducati. À tel point que les Rouges veulent attendre les premières courses de 2020 avant de lui proposer un contrat pour 2021. Ils croient toujours en Francesco Bagnaia, mais il va falloir qu’il prouve que cette confiance est méritée.

De l’autre côté du box Pramac, la situation est bien différente : Jack Miller a été le premier pilote à être signé par Ducati pour 2021. L’Australien va rejoindre l’équipe officielle, et Sky Sport l’a invité à commenter la situation de son coéquipier. D’après lui, ‘Pecco’ ne manque pas de motivation et a les compétences, mais il doit se détendre et retrouver du plaisir au guidon de la moto.

« Je ne pense pas que ce soit lié à l’équipe Pramac ou Ducati. Je vois seulement que parfois, il est trop exigeant avec lui-même. Il a le mot ‘go free’ (soyez libres, NDLR) écrit sur son cuir, mais je ne vois pas une personne libre. Il travaille beaucoup, il est déterminé et c’est un pilote avec un grand talentueux, mais tous les jours, après la session, il s’assoit devant l’ordinateur et regarde la télémétrie pendant des heures. Certes, c’est important de le faire, mais il n’est pas ingénieur, il y a déjà ceux qui font ce travail. Je pense juste qu’il doit se détendre. Je suis sûr que ce n’était pas comme ça dans le passé, c’était moins une question de données de télémétrie, et plus de plaisir à faire de la moto. »

2021 : Ducati veut que Bagnaia fasse ses preuves avant de signer

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Miller conseille à Bagnaia de se détendre […]