Misano 2, Dovi (J2) : « Je vais devoir attaquer »



Andrea Dovizioso a gagné 6 dixièmes entre son temps de qualification de Misano 1, samedi dernier, et Misano 2. Il ne sera pourtant que 10e sur la grille de départ et continue à tenter de s’adapter au nouveau pneu arrière Michelin, en se forçant à rouler d’une manière qui ne lui est « pas naturelle ».

Première course de l’année en tant que leader du championnat : « Dimanche je serai obligé d’attaquer. Il ne s’agit pas seulement d’une confrontation entre Fabio et moi pour le championnat : nous sommes tous proches, il ne faut perdre de points sur personne. Il faut être rapide, ce n’est pas bon de penser au classement dans un championnat comme celui-ci à ce moment de la saison. »

« Après le test nous avons comparé les données avec celles récupérées en course et c’est clair que j’étais plus rapide. Mais les autres se sont beaucoup améliorés, même si je ne pense pas autant que nous. À mon avis, sur cette deuxième course nous serons tous très proches. »

« Il sera très important de choisir le pneu parfait, parce que nous avons vu qu’il en faut très peu pour changer complètement le scénario, en particulier ici à Misano. »

Toujours des difficultés avec la moto et le nouveau pneu : « Nous étudions les données mais il est très difficile de comprendre comment appliquer ce qui fonctionne et (distinguer de) ce qui ne fonctionne pas. C’est vraiment difficile de piloter la moto d’une manière qui ne m’est pas naturelle, ce que je dois faire pour être fort avec ces pneus. J’ai au moins réussi à améliorer mon freinage en général, je freine plus fort. »

« La chose vraiment difficile à faire pour aller vite cette saison est de pouvoir faire quelque chose de complètement différent de ce que j’ai fait la saison dernière pour aller vite. Changer et rendre ça naturel n’est pas facile. C’est un vrai combat contre l’instinct et ce n’est pas facile après avoir fait les choses d’une certaine façon durant tant d’années. Ça change tout : la façon d’être sur la moto, dans les virages, la manière d’aborder le freinage, de définir les réglages. C’est à l’opposé de ce que nous avions construit ces trois dernières années. »

2021 : « Nous parlons avec plusieurs (personnes) et de nombreuses possibilités et dynamiques s’ouvrent, qui peuvent aller dans différentes directions. Mon choix dépendra des options que j’aies, comment tout sera organisé. À certains postes ça a du sens d’y aller juste pour être testeur, alors qu’à d’autres ça a du sens de le faire si on fait une saison de testeur et une saison de pilote. Je n’ai rien entre les mains pour le moment, certaines situations doivent encore être définies, Cela prend du temps, on verra quand des propositions claires et détaillées seront faites. »

Source : Conférence de presse / Gpone

Misano 2 (GP d’Émilie-Romagne) – Grille de départ MotoGP :
1. Maverick Viñales
2. Jack Miller
3. Fabio Quartararo
4. Pol Espargaro
5. Francesco Bagnaia
6. Brad Binder
7. Valentino Rossi
8. Franco Morbidelli
9. Danilo Petrucci
10. Andrea Dovizioso
11. Joan Mir
12. Takaaki Nakagami
— (Q1 MotoGP)
13. Iker Lecuona
14. Johann Zarco
15. Miguel Oliveira
16. Aleix Espargaro
17. Alex Marquez
18. Alex Rins
19. Bradley Smith
20. Tito Rabat

Championnat MotoGP après Misano : 1. Dovizioso 76 (-3), 2. Quartararo 70 pts (-6), 3. Miller 64 pts (-12), 4. Mir 60 (-16), 5. Viñales 58 (-18), 6. Rossi 58 (-18), 7. Morbidelli 57 (-19), 8. Nakagami 53 (-23), 9. Binder 53 pts (-23), 10. Oliveira 48 (-28)… Classement complet ici

Test Misano : Dovi a trouvé des solutions !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store