Misano 2, Espargaro ému : « Ce podium est pour mon grand-père »



Pol Espargaro a terminé troisième d’un Grand Prix d’Émilie-Romagne où il ne s’attendait pas à monter sur le podium. Une belle récompense pour le pilote KTM, qui a travaillé dur après la première course de Misano (10e), et qui dédie son résultat à son grand-père, décédé il y a peu.

Deux Grands Prix à Misano et deux bilans totalement différents pour Pol Espargaro. Qualifié 11e et arrivé 10e le week-end dernier, il a su tirer profit du test de mardi dernier pour trouver des solutions sur sa KTM RC16, aux essais comme en course.

Parti 4e, il s’est cramponné au groupe de tête, profitant notamment des chutes de Valentino Rossi et de Brad Binder pour se positionner 3e. Parti avec un pneu arrière tendre, il avait pour objectif de faire la différence en début d’épreuve, puis résister une fois que sa gomme serait usée. Maverick Viñales et Francesco Bagnaia (qui allait tomber à 7 tours de l’arrivée) étaient trop rapides pour lui, mais il a réussi à garder sa 3e place jusque dans les derniers tours de l’épreuve. Il lui a finalement fallu céder face aux retours Joan Mir et Fabio Quartararo.

Arrivé à 1,2 seconde du Français, il a récupéré sa 3e place sur tapis vert, après que Fabio Quartararo ait été sanctionné de 3 secondes pour une pénalité Long Lap non-effectué (lire ses explications ici). Pol Espargaro signe là son deuxième podium de l’année, après avoir terminé 3e du Grand Prix de Styrie en août.

« Je suis très heureux de ce podium, surtout ici à Misano, où la semaine dernière nous avons terminé à 12 secondes du vainqueur. C’est incroyable d’être sur le podium, on en rêvait. »

« Nous avons essayé de mettre un pneu arrière tendre pour faire quelque chose de différent du week-end dernier. Ça a bien marché au début, à 10-12 tours de l’arrivée j’ai commencé à perdre en grip et à 7 tours de la fin le pneu disait ‘bye bye’, il n’y en avait plus. J’essayais de casser la vitesse de passage de Fabio, de le mettre en difficulté et de tirer avantage de la puissance de ma KTM. Ça a longtemps marché, mais je savais qu’au final il allait me doubler. Mais en faisant cela nous ne sommes pas arrivés très loin de lui, et avec la pénalité nous avons pu monter sur le podium, donc le travail a payé. »

« J’étais très content de finir quatrième, c’était déjà incroyable. Je savais que je ne finirais pas sur le podium parce que je voyais que Fabio et Joan revenaient derrière moi, donc la quatrième place était bien. Je suis rentré aux stands et j’ai vu le commissaire de l’IRTA me faire signe d’aller au podium, j’étais choqué ! »

Ému sur le podium, Pol Espargaro a levé les bras au ciel en hommage à son grand-père, qu’il a perdu vendredi dernier, pendant le Grand Prix de Saint-Marin. Un événement qui l’avait fortement affecté, de même qu’à son frère Aleix

« Le week-end dernier a été vraiment dur, d’être aussi loin de mon père, de ma famille. J’ai la chance d’avoir mon frère avec moi ici, mais j’étais sous le choc. Vendredi dernier mon père m’a appelé pour me dire que mon grand-père était décédé, et passer ces moments loin de chez soi, des siens, a été très difficile. Je pense que depuis là-haut il a fait quelque chose pour me mettre là où je suis aujourd’hui, et ce podium est à 100 % pour lui. »

Remonté 10e au championnat, le pilote KTM n’est qu’à 27 points du leader, Andrea Dovizioso. Avec des circuits qui pourraient lui être favorables, comme le Motorland Aragon, il veut croire que tout est encore possible pour lui.

« Ce résultat nous aide beaucoup, mais je suis particulièrement content parce que Misano est coché pour nous comme un endroit où nous sommes faibles, comme Barcelone, car c’est un circuit difficile pour nous. Mais après avoir terminé 3e ici, on doit juste aller à Barcelone, faire un bon résultat là-bas et puis les choses vont aller mieux en termes de calendrier : il y a deux courses en Aragon, deux à Valence, une nouvelle à Portimao. Les courses qui arrivent ont l’air bonnes pour nous. »

Championnat MotoGP après Misano 2 : 1. Dovizioso 84 pts, 2. Quartararo 83 (-1), 3. Viñales 83 (-1), 4. Mir 80 (-4), 5. Morbidelli 64 (-20), 6. Miller 64 (-20), 7. Nakagami 63 (-21), 8. Oliveira 59 (-25), 9. Rossi 58 (-26), 10. P. Espargaro 57 (-27)… Classement complet

Misano 2, MotoGP : Viñales retrouve le sommet, Quartararo pénalisé

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store