Misano, Mir (3e) : « Désolé pour Valentino ! »



Joan Mir s’est offert un podium de luxe au Grand Prix de Saint-Marin, après avoir doublé Alex Rins et Valentino Rossi dans le dernier tour. Le pilote Suzuki, hors du top-5 à dix tours de l’arrivée, signe l’une des plus belles remontées du week-end après une fin de course très rapide.

Des débuts délicats : « Je suis content de ma journée. Je me suis donné à 100 %. Avec les pneus neufs je manquais d’un peu de vitesse, d’adhérence, de stabilité. Je me suis fait quelques frayeurs donc j’ai pris mon mal en patience. Quand les pneus ont commencé à être usés j’étais mieux, je tournais un peu mieux, les pneus étaient plus stables donc c’était bien. J’ai vu 1’32 sur mon tableau de bord et je me suis dis ‘C’est un bon rythme si je veux me battre pour le podium, ou même la victoire’, mais pour ça j’étais trop loin. »

La remontée : « Au début de la course Alex (Rins) était vraiment fort, mais sur la fin j’étais plus vite que lui. Il n’est pas arrivé à doubler Valentino, je ne sais pas pourquoi, mais quand je l’ai doublé j’avais Valentino devant moi et c’était le dernier tour. J’étais plus vite qu’eux donc j’ai pu les dépasser. »

« Je suis vraiment désolé pour Valentino, mais c’est la course. J’étais très fort sur la dernière partie de la course, il méritait le podium, il a fait une course fantastique mais aujourd’hui ce n’était pas possible. J’ai aussi repris du temps à Bagnaia et j’ai vu qu’il avait du mal dans le dernier secteur. Si j’avais mieux préparé le dernier secteur, j’aurais probablement pu le doubler, mais là c’était trop risqué. »

Rassurant pour Suzuki : « Je n’étais pas certain d’être compétitif ici, parce que l’an dernier nous avons beaucoup souffert, les deux pilotes Suzuki, donc je suis content. Ça m’enlève du poids des épaules parce que je ne savais pas à quelle position j’allais être. J’ai vu aux essais que j’étais régulier et que le rythme était très bon, mais on ne sait jamais. Tous les pilotes sont rapides ici, tous sont proches, nous ne savons pas où nous sommes avant la course. Maintenant je vois que nous sommes vraiment compétitifs. »

Un test à Misano cette semaine : « Le test est très important pour voir si nous pouvons trouver ce qu’il nous manque pour lutter pour la victoire. La clé est d’être mieux qualifié sur la grille et de progresser avec les pneus neufs pour ne pas être en perdition sur les premiers tours. Mais nous avons une marge de progression et c’est l’important. »

Championnat MotoGP après Misano : 1. Dovizioso 76 (-3), 2. Quartararo 70 pts (-6), 3. Miller 64 pts (-12), 4. Mir 60 (-16), 5. Viñales 58 (-18), 6. Rossi 58 (-18), 7. Morbidelli 57 (-19), 8. Nakagami 53 (-23), 9. Binder 53 pts (-23), 10. Oliveira 48 (-28)… Classement complet ici

« Injustement privé d’un podium » : Suzuki contre la Direction de course

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store