Misano, Quartararo (2e) : « Le meilleur moment de ma vie »



Fabio Quartararo s’est battu avec Marc Marquez dans le dernier tour du Grand Prix de Saint-Marin. Il loupe la victoire de peu, mais est heureux d’avoir lutté ainsi. Et en redemande encore.

Que du bonheur : « C’est le meilleur moment, non seulement de ma carrière, mais aussi de ma vie. J’ai eu un septuple champion du monde derrière moi durant 20 tours, il m’a dépassé au premier virage, je l’ai repassé de nouveau au quatrième virage, et ça m’a rendu super heureux de me battre avec lui.

La dernière fois qu’on a terminé 2e on avait fini à 3 secondes, cette fois on est très près de lui.

C’était une course difficile, je savais qu’il essaierait de passer dans le dernier tour. Quand vous voyez 0″2 marqué pendant 20 tours c’est compliqué, mais j’ai fait peu d’erreurs, j’ai simplement raté quelques points de corde. La bonne chose est qu’il nous dépasse dans le premier virage, on le repasse et on lutte jusqu’au bout. C’était le meilleur moment de ma vie et j’espère en avoir plus de ce genre dans la saison.

Je savais qu’il essaierait quelque chose, mais on ne sait jamais avec Marc s’il peut dépasser et partir devant. Je ne savais pas s’il avait économisé ses pneus. La bonne chose, c’est que je l’ai repassé, ça me donne de la confiance de me dire qu’il est septuple champion du monde mais qu’on peut le dépasser, il est humain comme nous. »

Le dernier tour : « Au virage 3 j’étais sur le vibreur, je n’y suis pas allé du week-end, mais c’était la seule manière de le dépasser car je savais que si je ne passais pas là, je ne le passerais pas. Je savais que ce serait très difficile, au virage 11 je savais que j’étais très rapide, je le rattrapais très vite. J’ai tout donné jusqu’au virage 14 car je pensais que c’était le dernier endroit pour dépasser. J’ai fait une petite erreur mais je ne peux qu’être heureux de ce résultat.

Et encore, ce n’était pas une erreur, Marc a fermé la porte dans le virage 14, j’ai pensé qu’il était arrivé très vite dans le virage, et je me suis dit qu’il ne tournerait pas, je ne sais pas comment il a fait mais il a gardé la ligne et je suis allé un peu large, mais ce n’était pas une erreur. »

La stratégie : « Marc a perdu les 2 dernières courses dans le dernier virage, mais il a terminé la plupart des courses qu’il a menées en 1ère position. Je crois que le meilleur choix aujourd’hui était d’être 1er, car nous savons que si nous avons quelqu’un devant qui n’est pas une Yamaha, c’est difficile de piloter la moto de la même manière. Ces motos ont différents styles de pilotage et pour nous, c’était le meilleur choix de mener la course et de ne pas être derrière.

J’ai appris beaucoup de choses pour ne pas subir la pression, j’y étais confronté car à tous les tours il était à moins d’une demi-seconde. On a engrangé de l’expérience.

À chaque fois qu’on va sur une piste, c’est la première fois qu’on y va avec une MotoGP. On voit, à chaque fois que Marc arrive sur un circuit, qu’il est 1er et il a beaucoup d’expérience. L’an prochain quand on arrivera en FP1 sur ces pistes, on saura comment est la moto et on aura des références et de l’expérience.

On ne doit pas oublier qu’on est débutants, on fait de bonnes choses, j’ai pris de l’expérience et si j’avais la possibilité de mener encore toute la course, je le ferais. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Il progresse et fait peu de fautes, un gros potentiel

Trimph

Ça va peter du lourd l.annee prochaine

Ваiseг unе fillе dаns votre ville –> http://sexia.club

Gil

GP Inside…avez vous réellement besoin de l’appui de sites de Q pour survivre…..

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store