Misano, Quartararo : « Des difficultés l’an dernier, mais je suis plus confiant avec la nouvelle moto »



Fabio Quartararo est arrivé à Misano avec les idées claires quant à sa contre-performance en Aragon. Il est pleinement concentré sur son Grand Prix de Saint-Marin, confiant de pouvoir se battre devant.

« Seulement » huitième en Aragon, dimanche dernier, Fabio Quartararo remet les compteurs à zéro ce week-end. L’épreuve aragonaise, où il a eu d’étranges sensations à l’arrière de sa Yamaha, a été analysée, et comprise. Il est maintenant temps de se concentrer sur l’échéance de Misano.

« Quelque chose s’est mal passé en Aragon, nous avons tout analysé et tout est maintenant assez clair. C’est bien d’avoir une deuxième course en deux semaines pour pouvoir un peu oublier la semaine dernière, et nous savons quoi faire la prochaine fois que nous irons en Aragon », a-t-il expliqué ce jeudi.

« Cela ne concernait pas un pneu défectueux, précise-t-il. Dès le départ, la température et la pression étaient trop élevés. Mon erreur a été de rouler (aux essais) toujours tout seul, et en course je n’avais vraiment pas de grip à l’avant et à l’arrière, pour arrêter la moto et à l’accélération. C’est ce que nous avons analysé et c’est une bonne leçon pour la prochaine fois. Nous sommes maintenant dans une situation totalement différente, mais c’est bien d’être au clair avec le team et de savoir pour le futur. »

Le Français sait être rapide à Misano, comme il l’a prouvé en terminant deuxième en 2019, derrière Marc Marquez. Ce fut plus dur l’an dernier (chute puis quatrième), mais Fabio Quartararo est optimiste. La version 2021 de la Yamaha YZR-M1 ressemble plus à celle de 2019 qu’à la moto de 2020, et ça lui va bien.

« Misano est un endroit que j’aime vraiment. J’ai eu quelques difficultés l’an dernier, mais cette année je me sens plus confiant avec la nouvelle moto, et je pense que nous pouvons nous battre pour un bon résultat. »

Le Grand Prix pourrait être perturbé par la pluie, un élément qui ne joue historiquement pas en la faveur d’El Diablo. « La météo sera la même pour tout le monde, alors je vais faire de mon mieux et espérer que le soleil restera jusqu’à dimanche soir », a-t-il répondu.

Leader du championnat, Fabio Quartararo a aussi été invité à commenter ce qu’il pense des pneumatiques Michelin, au lendemain d’avoir appris que la marque française fournirait les pneumatiques MotoGP jusqu’en 2026.

« Nous en avons parlé lors de la Commission de sécurité en Aragon. Pour ma part, les pneumatiques sont vraiment performants, nous pouvons vraiment être rapides en comparaison avec 2020. Je sens une bien meilleure constance, mais il est vrai qu’il peut aussi arriver d’avoir un pneu étrange pendant le week-end, parfois aux essais, parfois en course. Pour moi ce que nous avons dit concernant plus la qualité, qu’elle soit toujours la même, mais les pneus fonctionnent très bien. J’en suis très content, ce sont juste de petits points qui ont besoin d’être améliorés. »

GP Saint-Marin : Programme, Horaires, Chaînes

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires