Misano, Quartararo (J1) : « Je prendrai des risques dans toutes les circonstances »



Toujours compétitif à Misano, Fabio Quartararo termine la première journée du Grand Prix de Saint-Marin au cinquième rang, derrière quatre pilotes Ducati. Le Français a déroulé un bon rythme de course, dans un week-end où les cadors du MotoGP sont montés en pression dès les premiers tours. « On dirait qu’il ne reste que trois courses au championnat », observe le leader du classement général, qui visera un troisième podium en carrière sur la piste italienne.

Tout le monde d’attaque d’entrée de jeu : « C’est sûr que Bagnaia est un peu plus proche au championnat, qu’Aleix veut gagner aussi… Ce matin j’ai commencé en me disant qu’il fallait que je sois dans le bain dès le début. Avec le pneu soft, en deux tours j’étais déjà à la limite. Avec le medium on a pris un bon rythme en FP2, le tour chrono s’est mal passé mais le rythme en pneu dur avant/medium arrière était excellent. (…) Tout le monde veut être directement dans le bain, être devant. Là on dirait qu’il ne reste que trois courses au championnat (il en reste sept, NDLR). La tournée asiatique va être vraiment intense. »

Quatre Ducati aux quatre premières places : « C’est comme ça partout. C’était le cas au Red Bull Ring, là les quatre premières places sont occupées par des Ducati… Elles sont toujours en haut du classement. »

De possibles averses samedi : « Je vais donner mon maximum et prendre beaucoup de risques dans toutes les circonstances. L’an dernier j’étais 15ème à 8 dixièmes sous la pluie en FP3, et on a passé un cap énorme dans ces conditions cette année, donc j’ai hâte de voir comment on sera s’il pleut. »

La pénalité de Francesco Bagnaia : « Bien sûr qu’il faut l’utiliser, parce qu’au final nous devons tirer profit de tout ce qu’on peut. C’est dommage pour lui mais bon pour nous, donc il faut en tirer profit. Mais ça ne change rien à notre stratégie, pas avant de savoir d’où on partira. »

Marc Marquez de retour : « J’espère qu’il pourra bientôt être rapide pour essayer de démanteler un peu le plan de Ducati (sourire). C’est bien qu’il soit de retour. Il a eu un ressenti positif lors de ses entraînements. Au test il aura, et nous aurons, une idée plus claire de son potentiel sur les prochaines courses. »

Misano, Zarco : « Une décharge d’adrénaline » pour rebondir après la chute

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires