Morbidelli et le podium : « Pourquoi ne pas y penser ?



Franco Morbidelli n’a pas à rougir de sa première moitié de saison 2019, même si de toute évidence, il aimerait que la vitesse affichée se concrétise par de meilleurs résultats le dimanche.

La deuxième année de Franco Morbidelli en MotoGP se passe plutôt bien. Après 9 Grands Prix, il a déjà marqué plus de points (52) que sur l’ensemble de la saison 2018 (50). Il s’est tout le temps qualifié en Q2, est parti 2 fois depuis la première ligne et a pour meilleur résultat une 5e place à Austin et à Assen.

Malheureusement, ce bilan est entaché de 3 chutes (Termas, Mugello, Barcelone). Ce qui lui fait conclure, sur Gpone, qu’il a été « rapide mais pas régulier. Je suis 11e au championnat et je pense mériter de me battre pour de meilleurs résultats, mais j’ai fait des erreurs que j’aurais dû éviter. Peut-être n’avons-nous pas ce que nous méritons, mais la bagarre pour la 6e place est difficile. J’espère améliorer ma situation pour la suite ».

Là où il se situe, la bagarre fait en effet rage : Franco Morbidelli est 11e mais n’a que 18 points de retard sur la 7e place de Jack Miller. Et du 5e (Maverick Viñales) au 12e (Takaaki Nakagami), il y a seulement 35 points d’écart. « Il y a un gros groupe de pilotes capables de se battre pour les meilleures positions, et c’est bien d’en faire partie. Les places du championnat changent après chaque course.

Je me suis battu avec des gars qui ont fait des podiums et des victoires, poursuit le pilote Yamaha. Dans cette situation les détails font la différence et nous poussent à travaller plus dur. » Sur la moto, il aimerait améliorer le grip à accélération, « notre point faible ».

L’équipe Petronas est au travail, et l’Italien en est content. « Je travaille bien avec le team, je sens qu’ils m’écoutent et l’atmosphère est positive. Ce sont des aspects importants qui me permettent de donner le meilleur. Cela se passe bien, nous avons juste besoin de comprendre certaines choses pour être à l’aise dans toutes les conditions. »

Il termine en soulignant qu’il est généralement meilleur en deuxième partie de saison, et l’aborde donc avec confiance. « Il y a beaucoup de circuits que j’aime comme Misano et Sepang. Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas penser au podium. Mais pour le moment je veux utiliser mes vancances pour me concentrer sur mes points faibles et recharger mes batteries. » Rendez-vous à Brno début août, donc.

Meregalli : « Quartararo et Morbidelli ont des motos similaires à 90 % à celles de Rossi et Viñales »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Patricia

Allez sur http://Badoo.red – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles