Moto3 2019 : qui sont les favoris ?



Ils sont 29 à participer au championnat du monde Moto3 en 2019. Qui pour succéder à Jorge Martin ? GP-Inside a sélectionné ses 3 favoris.

Romano Fenati #55
Sur le papier, c’est une évidence : Romano Fenati est plus que jamais candidat à la couronne mondiale. Il a passé 6 ans en Moto3, a remporté 10 Grands Prix et terminé vice-champion du monde en 2017. Il prenait ses marques en Moto2 l’an dernier, avant que l’incident du Grand Prix de Saint-Marin ne mette un terme à sa saison… et ne l’oblige à redescendre.

Les essais hivernaux n’ont fait que confirmer son statut : l’Italien a terminé 2e du test de Jerez, avant de dominer celui de Losail il y a quelques jours.

Le danger, pour Romano Fenati, est Romano Fenati lui-même. Le pilote du Snipers Team va devoir se contrôler et ne pas répéter les erreurs du passé, qui lui ont fait perdre ses guidons – celui qu’il avait chez Sky VR46, celui qu’il devait avoir en Moto2 en 2019…

Lorenzo Dalla Porta #48
À bientôt 22 ans, Lorenzo Dalla Porta dispute (sans doute) sa dernière saison dans la petite catégorie. Passé chez Leopard l’an dernier, il a été l’une des révélations de 2018 au guidon de la Honda. Ses performances ont été éclipsées par le duel Martin-Bezzecchi, mais derrière Dalla Porta n’a cessé de progresser, jusqu’à remporter sa première course à Misano.

Sa remontée au classement du championnat lui a permis de se hisser à la 5e place finale. Or, les 4 premiers ont quitté la catégorie et sont aujourd’hui en Moto2. Ce qui fait de l’Italien un favori logique. Un statut qu’il a su assumer cet hiver en terminant 3e des essais de Jerez, puis 4e de ceux de Losail.

Aron Canet #44
Notre troisième candidat arrive également au bout de son parcours Moto3. Présent depuis 2016, il a connu le succès (3 au total) comme les galères (seulement 6e en 2018 alors qu’on en faisait un candidat au titre). L’Espagnol a la vitesse et le Max Racing Team va lui donner tout ce qu’il faut pour être compétitif.

Son adaptation à la KTM s’esst plutôt bien passée, puisqu’il s’est classé 6e du test de Jerez puis a progressé de 3 places à Losail. Canet doit maintenant trouver sa voie, et éviter de commettre les mêmes fautes que par le passé : trop de chutes (38,46 % de résultats blancs dans sa carrière) donc pas assez de régularité pour jouer le championnat.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store