MotoE : à Granado la simulation, Siméon 6e.



La première simulation de course MotoE a permis à Eric Granado de s’illustrer, tandis que Xavier Siméon a terminé 6e. Le premier Français, Mike di Meglio, est arrivé 8e.

Le week-end du 7 juillet prochain, un peu d’histoire va s’écrire au Grand Prix d’Allemagne : la première course de la Coupe du monde MotoE. Avant cela, le plateau de ce championnat de motos électriques se retrouvait à Valence cette semaine pour trois journées d’essais.

Des essais, mais aussi une simulation de course ! Celle-ci s’est déroulée le dernier jour, en l’absence de l’un des favoris de la catégorie : Bradley Smith (ONE Energy Racing). Le Britannique a dû se rendre à Barcelone pour effectuer un test privé en compagnie de l’équipe Aprilia Gresini, pour qui il travaille également.

La simulation consistait en une course de 7 tours, avec un prototype Energiva ‘Eva Lunar white’ promise au vainqueur. Parti en pole position, l’Espagnol Hector Garzo (Tech3) a dû faire face à un coriace Eric Granado (Avintia Esponsorama). Le Brésilien, ancien coéquipier de Johann Zarco en Moto2, compte bien se faire remarquer cette année.

Et Eric Granado (Avintia Esponsorama) a bien débuté son aventure, puisque le pilote Avintia a remporté la course avec une seconde d’avance sur Hector Garzo. Derrière, le Finlandais Niki Tuuli (Ajo) complète le podium à un peu moins de 2 secondes du vainqueur, après s’être défait de l’ex-champion du monde 125cc, Nicolas Terol (Openbank Ángel Nieto Team).

Le Belge Xavier Siméon (Avintia Esponsorama) a franchi l’arrivée au sixième rang, à un peu moins de 5 secondes d’Eric Granado. Il a notamment dû se battre avec Mike di Meglio (EG 0,0 Marc VDS), arrivé huitième. Son compatriote Kenny Foray (Tech3) s’est lui classé treizième, un peu plus en retrait. Froissé après une chute aux essais, Randy de Puniet (LCR) a abandonné.

Le meilleur tour de la course fut aussi celui de ces trois journées : 1’40.113 pour Eric Granado (Avintia Esponsorama). À titre de comparaison, le record MotoGP est de 1’29.401, celui de Moto2 1’34.897 et 1’38.428 pour les Moto3. Mais la catégorie MotoE n’en est qu’à ses débuts, les pilotes découvrent les machines, beaucoup de développement est encore à faire… et les secondes devraient défiler au cours des prochaines années.

La MotoE peut être inspirée par les progrès de la FormuleE

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Ah les motos nucléaires tout un poème. Ça me fait penser à mon blender, pour faire une tapenade géante ça doit être efficace.

[…] MotoE : à Granado la simulation, Siméon 6e. […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store