MotoGP en mai : Rossi en doute aussi



L’épidémie de coronavirus aura-t-elle raison des Grands Prix d’Espagne, de France et d’Italie ? Leur organisation est « très difficile » à imaginer, estime Valentino Rossi. 

Avec plus de 286 000 cas détectés, presque 12 000 décès et 167 pays/territoires touchés, l’épidémie de coronavirus ne cesse de se propager à travers le monde. Une situation sanitaire qui paralyse la plupart des compétitions sportives, dont, évidemment, le championnat du monde de vitesse moto.

Alors qu’il aurait dû être à Buriram pour le Grand Prix de Thaïlande (reporté), Valentino Rossi est confiné chez lui à Tavullia, en Italie. « C’est difficile pour tout le monde, expliquait-il il y a quelques jours. C’est ennuyant, mais il faut le faire pour le santé, et si nous le faisons bien, alors nous aurons plus de chances que ça se résolve en moins de temps. Donc il faut rester à la maison. C’est seulement comme ça nous aurons plus de chances de reprendre le MotoGP. »

Le pilote Yamaha est censé reprendre au mois de mai, où trois Grands Prix sont organisés : ceux d’Espagne (le 3), de France (le 17) et d’Italie (le 31). Mais devant l’évolution de la situation, et les mesures restrictives mises en place par les autorités locales, Valentino Rossi doute de la bonne tenue des trois épreuves.

« À mon avis, il faut faire preuve de réalisme et dire que les courses de Jerez, du Mans et du Mugello seront très difficiles [à disputer], a-t-il déclaré lors d’un tchat vidéo réalisé sur instagram avec Lorenzo Jovanotti. Parce qu’elles sont censées avoir lieu en mai. »

« Je ne sais pas comment sera la situation en mai, si les conditions pour le sport moto seront remplies. Des états d’urgence sont actuellement en vigueur en Espagne, en France et en Italie, en raison de la propagation du coronavirus. On ne sait absolument pas quand la situation va être résolue. »

Valentino Rossi n’est pas le seul à émettre des doutes à ce sujet. Le promoteur du Grand Prix de France, Claude Michy, annonce des décisions pour le début du mois d’avril, mais pense déjà à une date alternative. « Nous aurons de la chance si nous pouvons redémarrer en Catalogne au début du mois de juin », estime le patron de l’équipe Red Bull KTM Tech3. Les organisateurs du championnat du monde de Formule 1 ont eux d’ores et déjà reporté tous les événements prévus en mai.

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

« Faire toutes les courses sera impossible »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] le championnat. Les quatre premières épreuves en date ont été annulées ou reportées, et de sérieux doutes planent quant à la tenue des courses prévues en mai. La saison 2020 ne pourrait commencer […]

[…] encore été officiellement annoncé, plusieurs personnalités du paddock – Hervé Poncharal, Valentino Rossi – ont d’ores et déjà fait part de leurs doutes quant à l’organisation des Grands […]

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store