MotoGP, SBK, Dakar : L’avenir des pilotes Tech3 encore flou



Danilo Petrucci et Iker Lecuona cherchent un guidon pour 2022. Les deux hommes aimeraient rester en MotoGP, mais ça s’annonce difficile. D’autres options émergent ailleurs.

Les promotions en MotoGP de Remy Gardner et Raul Fernandez, tous deux placés chez Tech3 KTM Factory Racing, ont fait deux victimes : les actuels pilotes de l’équipe française, Danilo Petrucci et Iker Lecuona, qui doivent trouver un nouveau guidon ailleurs. L’Italien et l’Espagnol, en difficulté cette saison (dix-huitième et vingt-et-unième), espèrent rester en catégorie reine, mais le vent ne tourne pour l’instant pas en leur faveur.

À bientôt 31 ans, Danilo Petrucci sait qu’il ne représente plus l’avenir, donc que les constructeurs vont miser sur d’autres pilotes. Il a tenté d’ouvrir la porte du Petronas Yamaha Sepang Racing Team, qui va perdre Valentino Rossi et Franco Morbidelli, mais ça coince. « J’ai parlé avec Stigefelt de Petronas, mais la situation n’était pas claire. Ils ont dû se confronter à Yamaha, ensuite il y a cette nouvelle du retrait de Petronas. Depuis que nous sommes ici, il n’y a pas eu plus d’opportunités de parler avec eux car je crois qu’ils avaient à s’occuper d’autres choses. » 

Le vainqueur du Grand Prix de France 2020 « parle avec beaucoup de monde pour le futur » et va continuer à le faire, mais a « besoin d’avoir une image plus claire de ce qu’il pourrait se passer ». Des contacts existent pour partir en championnat du monde Superbike, notamment chez Ducati. Seulement, il n’est pas le seul à vouloir de la Panigale. « Je sais qu’Alvaro Bautista aimerait revenir. Rien n’est décidé pour le moment. (…)Nous parlons avec Ducati pour le Superbike. Je ne sais pas si je fais partie des pilotes favoris, car Scott (Redding) roule fort et Bautista aimerait revenir. »

« Actuellement, le Dakar avec KTM est la seule option réelle que j’aie », fait-il savoir. Le constructeur autrichien a proposé à son pilote italien de partir sur les routes d’Arabie Saoudite pour disputer le Rallye Dakar 2022, épreuve qu’il rêve de faire. « Jusqu’à présent la situation n’est pas claire, nous verrons si quelque chose change dans les prochaines heures. Il me manque des pièces pour avoir un panorama complet et décider quoi faire. »

Son coéquipier Iker Lecuona, 22 ans le 6 janvier prochain, est dans la même situation. Il veut éviter un retour en Moto2, catégorie par laquelle il est déjà passé à ses débuts en championnat du monde. Sa dernière chance de rester en MotoGP semble être avec le Sepang Racing Team. Mais « pour l’instant je ne sais rien. C’est sûr que la possibilité est là, mais pour l’instant ils ne m’ont pas téléphoné, a-t-il expliqué. Petronas n’a pas ses deux pilotes. Rien n’est impossible dans ce monde. Je vais être concentré sur cette course et on verra ce qu’il se passe ce week-end ».

L’Espagnol a en tout cas bien fait comprendre aux possibles intéressés que changer de moto ne serait pas un problème pour lui : « Je suis un pilote qui s’adapte et j’ai passé ma vie à m’adapter et profiter des opportunités. Aujourd’hui j’ai une KTM, mais si demain je dois piloter une Yamaha, une Ducati ou une autre moto, je pourrai m’adapter. Mon style ne se base pas sur une moto, mais sur mon pilotage. Je peux m’adapter à n’importe quelle moto. »

KTM propose le Dakar à Petrucci

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments