Mugello, Moto3 : Foggia-Leopard, quel moteur !



Dennis Foggia a signé le deuxième succès de sa carrière au Mugello, propulsé par une Honda Leopard qui a marché du tonnerre. Jaume Masia s’incline pour 36 millièmes, tandis que Gabriel Rodrigo décroche son premier podium de la saison.

L’équipe Leopard Racing a trouvé quelque chose qui permet à sa Honda d’être la moto la plus puissante du plateau en ligne droite. Alors forcément, quand la ligne d’arrivée est placée à un endroit relativement loin après la sortie du dernier virage, les pilotes Leopard ont de grandes chances de gagner. Il leur faut pour cela ressortir en tête du virage, et il est ensuite quasiment impossible pour les autres pilotes de les rattraper. C’est exactement ce qu’a fait Dennis Foggia.

À la lutte dans le groupe de tête du début à la fin, l’Italien a mis le turbo dans le dernier tour, qu’il a effectué en leader de bout en bout. Profitant du grabuge derrière lui, Dennis Foggia s’est présenté en premier dans la ligne droite des stands. Et les efforts de Jaume Masia, bien placé dans son aspiration, n’ont pas suffit : il s’impose pour 36 millièmes, signant la deuxième victoire de sa carrière après Brno 2020.

Ancien pilote Leopard et vainqueur à Losail fin mars, Jaume Masia se satisfait de ce deuxième podium de la saison. C’est le premier pour Gabriel Rodrigo, qui n’avait plus décroché de trophée depuis près de deux ans – Grand Prix de Catalogne 2019 –, et ce malgré de nombreuses courses disputées aux avant-postes. Une troisième place que l’Argentin a dédié à son ancien team-manager, le regretté Fausto Gresini, mais aussi à Jason Dupasquier, hospitalisé à Florence. Tous les pilotes avaient d’ailleurs un mot pour le Suisse ce dimanche.

Impliqué dans l’accident de Jason Dupasquier, Ayumu Sasaki signe une fantastique 4e place malgré son énorme volume de la veille et un talon blessé. Darryn Binder complète le top-5 après une course de combat, à seulement une demi-seconde du vainqueur. Plusieurs fois passé en tête, Romano Fenati échoue au 6e rang au guidon de son Husqvarna.

Le leader du championnat Pedro Acosta s’est fait piéger dans les derniers kilomètres et termine 7e, avant de se voir retirer une place pour être sorti sur la zone verte. Il s’en sort donc avec une 8e position, la même que celle obtenue au Mans deux semaines plus tôt. Il devance son dauphin au classement général, Sergio Garcia, tandis que Tatsuki Suzuki complète le top-10.

L’avantage de Pedro Acosta reste cependant au-delà de la barre des 50 points : il a désormais 52 longueurs d’avance sur le nouveau numéro 2 mondial, son coéquipier Jaume Masia. Suivent Ayumu Sasaki, Sergio Garcia et Romano Fenati qui se tiennent en quelques points. Tombé, Andrea Migno a perdu gros et a maintenant 64 unités à reprendre.

Le Français Lorenzo Fellon s’est bien battu dans le deuxième groupe du peloton et termine 19e, à 281 millièmes du 16e.

Mugello (GP d’Italie) – Course Moto3 :

Championnat Moto3 après le GP d’Italie : 1. Acosta 111 pts, 2. Masia 59 (-52), 3. Sasaki 57 (-54), 4. Garcia 56 (-55), Fenati 56 (-55)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Mugello, Moto3 : Foggia-Leopard, quel moteur ! […]