Mugello, MotoGP : Quartararo, une victoire pour Jason Dupasquier



Fabio Quartararo était le plus fort au Mugello. Le Français a remporté en solitaire le Grand Prix d’Italie. Un succès dédié à son pote Jason Dupasquier, disparu ce dimanche. Joan Mir et Miguel Oliveira montent sur le podium à ses côtés.

Comment gagner au Mugello quand ta moto prend 10 km/h en ligne droite face à celles de tes adversaires ? La méthode de Fabio Quartararo : doubler dans la partie sinueuse du circuit, mettre le turbo et prendre assez de marge pour ne pas se faire reprendre en ligne droite. Cette stratégie avait payé au circuit de Losail, le 2 avril. Elle a à nouveau fonctionné au Mugello ce dimanche.

Poleman et recordman du tour, El Diablo a parfaitement appliqué son plan. Auteur du holeshot, Francesco Bagnaia a bien tenté de l’en empêcher, mais l’Italien est parti à la faute dès le deuxième tour, laissant les commandes à Fabio Quartararo et Johann Zarco. Ce-dernier avait un avantage grâce au moteur de sa Ducati, mais son compatriote français a su s’en défaire en le doublant dans le sinueux avant de s’échapper, comme prévu.

Une fois en tête, le pilote Yamaha a fait cavalier seul et augmenté ses dixièmes d’avance au fil des kilomètres. Une seconde, puis deux, puis trois : il n’y avait rien à faire pour le contrer, et le suspense pour la victoire n’a pas été bien long. Il a donc fallu regarder derrière pour trouver du combat en piste.

Celui pour la deuxième place s’est déroulé en deux moments. Johann Zarco a longtemps occupé ce poste, suivi comme son ombre par un surprenant Miguel Oliveira, qui n’avait encore jamais été aussi à l’aise cette saison. Mais le Français a finalement cédé face au Portugais, avant de se faire également reprendre par Joan Mir et Alex Rins. Les deux pilotes Suzuki ont livré une course similaire à celles de 2020, avec des départs dans le peloton puis des remontées, jusqu’à se battre pour le podium.

Un podium qu’Alex Rins aurait espéré accrocher. Dominé par Joan Mir, l’Espagnol tentait de le reprendre quand il a perdu le contrôle de sa Suzuki, à 5 tours de l’arrivée. Une erreur commise tout seul, et un quatrième résultat blanc qui l’élimine quasi-définitivement de la course au titre.

Solide, Miguel Oliveira n’a pas été attaqué par Joan Mir et décroche le premier podium de l’année de la KTM RC16 et son nouveau châssis, devant le champion du monde Joan Mir et derrière l’homme fort du jour, Fabio Quartararo. Vainqueur avec 3 secondes d’avance, le Niçois a immédiatement dédié son succès à son pote Jason Dupasquier, disparu ce dimanche au lendemain de sa chute pendant les qualifications Moto3.

Longtemps dans le top-3, Johann Zarco termine finalement au pied du podium mais fait office de premier pilote Ducati pour la course nationale de la marque italienne. Le Français a su résister au retour de Brad Binder, de retour dans le top-5, et d’un Jack Miller décevant 6e après ses deux victoires consécutives à Jerez et au Mans. Aleix Espargaro repart de l’avant après son abandon en France, et quitte l’Italie avec les points de la 7e place.

Loin, à plus de 17 secondes du vainqueur, Maverick Viñales boucle son Grand Prix à une pénible 8e position devant Danilo Petrucci – ce qui fait trois KTM dans le top-10 – et Valentino Rossi. Le vétéran italien signe son meilleur résultat de l’année, profitant notamment des chutes de Francesco Bagnaia, Alex Rins, Takaaki Nakagami mais aussi Marc Marquez. L’Espagnol a commis une erreur dès le deuxième tour et percuté la KTM de Brad Binder, qu’il a bien failli faire chuter. Il a surtout ruiné la course de Franco Morbidelli, qui a dû tirer tout droit et qui finit 16e.

Dans ces circonstances, la première Honda n’est que 12e grâce à Pol Espargaro, arrivé 26 secondes après Fabio Quartararo. Alex Marquez termine 14e derrière Michele Pirro, remplaçant de Jorge Martin que l’on devrait revoir le week-end prochain à Barcelone.

La France est au sommet du championnat du monde MotoGP. Johann Zarco profite de la chute de Francesco Bagnaia pour reprendre la deuxième place, 24 points derrière Fabio Quartararo, seul leader avec près d’un Grand Prix d’avance.

GP-Inside dédie ces lignes au sympathique pilote suisse Jason Dupasquier et pense fort à sa famille, ses proches et son équipe.

Mugello (GP d’Italie) – Course MotoGP : (MAJ : la 2e place a finalement été rendue à Miguel Oliveira)

Championnat MotoGP après le GP d’Italie : 1. Quartararo 105 pts, 2. Zarco 81 (-24), 3. Bagnaia 79 (-26), 4. Miller 74 (-31)… Classement complet à venir

Vous suivez le travail sérieux et passionné de GP-Inside ? Nous faisons appel à vous : aidez-nous à survivre économiquement et continuer en devenant Premium. Au programme : site 100 % sans pub, développement du média, contenu exclusif & amélioré, concours à chaque GP. Merci du soutien !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Mugello, MotoGP : Quartararo, une victoire pour Jason Dupasquier […]

Natale
3 mois il y a

Bravo Fabio pour ton hommage…

1 mois il y a

gay dating wealthy guys

Mugello, MotoGP : Quartararo, une victoire pour Jason Dupasquier – GP Inside

keto side effects https://ketodietione.com/

1 mois il y a

gay twink for daddy dating site https://gaychatus.com/

1 mois il y a

gay dating in germany https://gaychatrooms.org/

free gay chat apps for windows

Mugello, MotoGP : Quartararo, une victoire pour Jason Dupasquier – GP Inside

gay dating sim game grumps https://freegaychatnew.com/

10 jours il y a

gay international dating site https://dating-gaym.com/

gay black men dating other https://gayedating.com/

7 jours il y a

seth moulton dating gay https://datinggayservices.com/

7 jours il y a

bristol gay dating https://gay-singles-dating.com/