Mugello : Perdu, Rins perd gros



« Nous avons la vitesse mais ne sommes pas capables de terminer les courses », peste Alex Rins, tombé au Grand Prix d’Italie alors qu’il tentait de rattraper Joan Mir. Avec cinq chutes en quatre courses, l’Espagnol a perdu le contact avec la tête du championnat.

Chute à Portimao en étant 2e, à Jerez pendant qu’il remontait 7e, au Mans en sortant 2e des stands (avant de tomber à nouveau)… et maintenant au Mugello alors que sa 4e place semblait assurée. En quatre courses, Alex Rins s’est enfermé dans une série de contre-perfomances qui minent son classement général. Il a peut-être laissé filer les points qui, en fin de saison, lui manqueront pour le titre, ou une place sur le podium.

Qualifié 8e au Grand Prix d’Italie, le pilote Suzuki livrait, avant sa chute, une course similaire à celles de l’année passée : un départ dans le peloton, de la bagarre, de la remontée, et le regard braqué sur le podium dans les derniers tours. Il allait boucler son 19e – sur les 23 à parcourir – quand il a perdu le contrôle de sa machine dans le dernier virage.

Que s’est-il passé ? Les chronos montrent qu’Alex Rins ne s’économisait pas dans ce tour-là. Il forçait pour revenir sur Joan Mir, une grosse demi-seconde devant lui. Il n’avait plus fait un aussi bon premier partiel depuis 6 tours, un aussi bon deuxième partiel depuis 4 tours, et un aussi bon troisième partiel depuis 6 tours. Son chrono allait être 3 à 4 dixièmes plus vite que le tour précédent.

A-t-il trop forcé ? C’est la lecture que nous faisons.

Alex Rins – Rythme avant la chute (partiels)

T1 T2 T3 T4
Tour 14 25.241 22.636 35.209 24.360
Tour 15 25.292  22.690 35.307 24.342
Tour 16 25.226 22.780 35.293 24.400
Tour 17 25.239 22.838 35.422 24.267
Tour 18 25.301 22.820 35.286 24.264
Tour 19 25.214 22.742 35.139 chute

« Je ne sais pas si on doit trouver quelque chose, mais ce n’est pas normal, commentait-il après s’être plaint d’un mauvais feeling avec l’avant. Aux essais je ne tombe pas et j’essaie de trouver la limite. Au warm-up j’ai chuté dans ce virage en arrivant très vite, et en regardant la télémétrie, j’ai freiné beaucoup plus tard que pendant un tour chrono. Il y a une raison. Mais pour celle de la course, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Pour les chutes antérieures, nous avons pu voir que c’était un peu plus de pression sur le frein, un peu plus d’angle et je perdais l’avant. À voir si nous pouvons résoudre le problème, parce que nous passons par une période vraiment mauvaise. »

S’il avait maintenu sa position lors de chacune de ses quatre dernières courses, il compterait 85 points au classement. Assez pour être deuxième, et non pas treizième. De quoi rajouter à sa rage, car il se sent capable de rivaliser avec les leaders. « Ce n’est pas facile d’en être à quatre chutes consécutives. Nous devons analyser et voir ce qu’il se passe, ce n’est pas normal. Nous avons la vitesse mais ne sommes pas capables de terminer les courses. (…) Nous avons le potentiel, il faut trouver une solution. »

« Cette fois le reset ne sera pas facile, concédait-il, déçu. Quand tu fais une erreur tu l’oublies vite, la deuxième c’est un peu plus dur mais ça va. De la deuxième à la troisième aussi. Mais quand tu continues à fauter, c’est compliqué. Tu essaies de savoir pourquoi tu as chuté, pourquoi tu ne termines pas les courses. »

Le pourquoi, nous l’écrivions déjà après le Grand Prix du Portugal : Alex Rins doit faire du Joan Mir. C’est à dire savoir dire stop quand les limites sont atteintes, baisser la cadence quand il n’est plus possible de l’augmenter, et prendre les points qui sont à prendre sans commettre d’erreur.

Le fait de passer du Mugello à Barcelone d’une semaine à l’autre lui permet de digérer ça un peu plus facilement. La piste catalane lui plaît, il y a déjà brillé par le passé, avec des podiums en Moto3 (2013), Moto2 (2015-2016) et même MotoGP l’an dernier.

Ce Grand Prix de Catalogne sera crucial. Le premiers tiers du championnat est atteint, et Alex Rins doit absolument reprendre sa marche en avant, car il compte désormais 82 points de retard sur Fabio Quartararo. Le pilote Suzuki a besoin de scorer gros, mais il a par-dessus tout besoin de franchir une ligne d’arrivée. Pour la course au titre, tous ses jokers sont grillés.

Alex Rins – Résultats (2021)

FP1 P2 P3 P4 QP WP RAC
Mugello 3 2 6 4 8 4 X
Le Mans 9 11 8 2 15 20 X
Jerez 14 8 9 3 9 12 20
Portimao 2 4 5 12 2 12 X
Losail 2 2 8 2 6 8 9 4
Losail 7 5 4 10 9 13 6

Championnat MotoGP après le Mugello : 1. Quartararo 105 pts, 2. Zarco 81 (-24), 3. Bagnaia 79 (-26)… 13. Rins 23 (-82). Classement complet ici

Pourquoi Zarco n’a pas hérité du podium malgré les pénalités d’Oliveira et Mir

Vous suivez le travail sérieux et passionné de GP-Inside ? Aidez-nous à survivre économiquement et continuer en devenant Premium. Au programme : site 100 % sans pub, développement du média, contenu exclusif & amélioré, concours à chaque GP. Merci du soutien !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] énième faute dans la gestion de sa course : la 4e place était entre ses mains, mais il a trop forcé pour tenter de rattraper le podium, jusqu’à […]

1 mois il y a

safe gay dating sites

Mugello : Perdu, Rins perd gros – GP Inside

1 mois il y a

best keto diet books https://ketorecipesnew.com/

1 mois il y a

gay dating site in sacramento https://gaychatus.com/

gay chubs dating sites https://freegaychatnew.com/

24 jours il y a

dating sites for gay singles https://gaychatgay.com/

17 jours il y a
17 jours il y a

gay wow dating https://dating-gaym.com/

15 jours il y a

pr gay dating site india https://gaydatinglosangeles.com/

14 jours il y a

local gay dating site free https://datinggayservices.com/