Mugello, Quartararo (10e) : « J’ai retenu la leçon »



On attendait beaucoup de Fabio Quartararo lors du Grand Prix d’Italie, car il avait chatouillé Marc Marquez aux essais. Mais le rêve du Français a été de courte durée : il a raté son départ puis été trahi par son pneu avant. Il termine 10 mais promet qu’il a bien retenu la leçon.

Ratant son départ, le pilote de 20 ans s’est retrouvé englué dans le trafic, pointant 9e après quelques virages. Il a bataillé avec des Viñales, Pirro, Espargaro, mais n’a pu faire mieux que 10e. Sa baisse de rythme fait dire à son ingénieur de piste qu’il a dû rencontrer un problème sur sa machine. Les données de la Yamaha vont être analysées.

Le pilote Niçois reconnait qu’il visait « bien mieux pour cette course, mais avec une dixième place, j’ai pu accumuler six nouveaux points pour le championnatPendant tout le week-end j’ai toujours été devant, et il est vrai que je préfère rouler seul. C’est quelque chose que je dois changer. La pression était très forte dès le départ et dans les derniers tours. J’ai eu beaucoup de difficulté à gérer le pneu avant. »

Meilleur rookie à l’arrivée

Soyons indulgents : il s’agissait seulement du 6e Grand Prix de Fabio Quartararo en catégorie reine. L’apprentissage se poursuit. « Il fallait surtout éviter la chute avec ce pneu avant qui se dérobait sans arrêt. C’était une sensation très désagréable, qui m’a empêché d’être plus rapide. C’était vraiment difficile de pousser la moto à la limite. J’ai beaucoup appris aujourd’hui, surtout concernant mon départ qui a été très mauvais. J’étais plutôt bien parti sur les premiers mètres, mais j’ai cabré en ligne droite. Ça m’a coûté au moins 5 places, j’ai bien retenu la leçon, on ne m’y reprendra plus. »

Le pilote Yamaha peut toutefois se consoler : il termine à nouveau meilleur rookie, le second (Joan Mir) étant arrivé 12e. Au classement général il se maintient au 12e rang, revient sur son coéquipier Franco Morbidelli (11e à 3 longueurs) et compte désormais 19 points d’avance sur le 2e rookie, Joan Mir.

L’ESSENTIEL à retenir du GP d’Italie !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
bill

Un coup le sélecteur,cette fois de l’air dans le pneu au lieu d’azote, jamais deux sans trois.Courage le Nisart

[…] Mugello, Quartararo (10e) : « J’ai retenu la leçon » […]