Nouveau calendrier MotoGP : ce qu’il faut lire entre les lignes



La Dorna a dévoilé ce vendredi une nouvelle version du calendrier 2021 du MotoGP. La crise sanitaire a contraint les organisateurs à reporter les GP d’Argentine et des Amériques. Se rendre sur le continent américain est trop compliqué et sujet à trop de restrictions. À leur place seront disputés les GP de Doha (4 avril) et du Portugal (18 avril). Mais derrière ces deux grandes annonces se cachent d’autres détails, plus implicites, quant à la prochaine saison.

Argentine et États-Unis : « reportés », mais…
Officiellement, les Grands Prix d’Argentine et des Amériques ne sont pas annulés mais « reportés ». Ils pourraient donc théoriquement avoir lieu plus tard dans l’année, en cas d’amélioration de la situation épidémiologique et des restrictions qui y sont liées. Mais même si le Covid-19 venait à disparaître demain, dans la configuration actuelle, il est impossible que les deux épreuves se déroulent en 2021.

L’ajout des Grands Prix de Doha et du Portugal portent à 19 le nombre de courses organisées en 2021. Or, la limite fixée cette saison est de 20. Une seule des deux épreuves pourrait donc revenir au calendrier. Certes, de nouvelles annulations libéreraient des espaces et leur permettraient d’avoir toutes deux lieu. Mais la situation actuelle tend plutôt à penser que ni l’Argentine ni les États-Unis ne verront le paddock MotoGP cette année.

Pas de course en Russie
Trois circuits de « réserve » avaient été choisis par la Dorna pour entrer au calendrier au cas où des annulations surviendraient : Portimao (Portugal), Mandalika (Indonésie) et Igora Drive (Russie). Le premier cité, Portimao, remplira sa fonction puisqu’il accueillera le Grand Prix du Portugal en avril, après les reports des épreuves américaines. Le deuxième, Mandalika, figure toujours au calendrier. Mais le troisième, Igora Drive, n’est plus mentionné.

Ce n’est donc pas en 2021 que l’on verra le premier Grand Prix moto de Russie. En cas de problème avec une nouvelle épreuve (crise sanitaire qui fait annuler les courses en Asie, homologation du KymiRing en Finlande…), la priorité sera donnée au site de Mandalika, qui pourrait accueillir le premier Grand Prix d’Indonésie depuis 1997.

Brno, absence confirmée
La première version du calendrier, publiée début novembre, comportait un espace manquant entre les Grands Prix de Finlande (11 juillet) et d’Autriche (15 août). Cet espace, annoté d’un « To be decided » (À annoncer), était plus ou moins réservé au Grand Prix de République-Tchèque, écarté du calendrier mais dont on attendait des nouvelles.

Or, nous vous reportions cet hiver que le circuit de Brno n’a pas les moyens d’effectuer les travaux demandés pour accueillir les pilotes MotoGP. Et l’espace « To be decided » n’apparaît désormais plus dans la nouvelle version du calendrier. Il est donc désormais à peu près certain qu’il n’y aura pas de Grand Prix de République-Tchèque en 2021. Une première depuis 1992.

Les doubles-GP seront bien là
Fin 2020, on nous assurait que les doubles Grands Prix – deux courses sur le même circuit d’un week-end à l’autre –, au nombre de cinq l’an dernier (Jerez, Spielberg, Misano, Aragon, Valence) ne se reproduiraient plus. Mais la théorie s’est heurtée à la réalité, et face à une crise sanitaire toujours non-maîtrisée, les organisateurs ont dû composer avec ce qu’il est possible de faire pour mener à bien le championnat.

Il y aura donc au moins un double-GP en 2021, puisque deux épreuves auront lieu au circuit de Losail, les 28 mars (Grand Prix du Qatar) et 4 avril (Grand Prix de Doha).

La Dorna fait face
Les dernières nouvelles du monde faisaient craindre de nouveaux tumultes quant au bon déroulement du championnat. Les tumultes sont bien arrivés, mais la Dorna montre une nouvelle fois qu’elle a prévu le coup, et qu’elle est prête à faire face à la situation.

Ainsi, les essais hivernaux annulés à Sepang ont été en partie rapatriés à Losail, qui accueillera deux tests au lieu d’un seul en mars (un ‘shakedown’ le 5, un premier test les 6-7, un second les 10-11-12). Quant aux épreuves en difficulté, comme celles d’Argentine et des Amériques, elles ont été remplacées à plus de deux mois de leur tenue. Autant de mouvements qui permettent de réinjecter de la confiance dans cette période difficile.

Calendrier MotoGP 2021 (MAJ 22/01) :
28 mars : Losail (GP du Qatar) * course de nuit
4 avril : Losail 2 (GP de Doha) * course de nuit
18 avril : Portimao (GP du Portugal)
2 mai : Jerez (GP d’Espagne)
16 mai : Le Mans (GP de France)
30 mai : Mugello (GP d’Italie)
6 juin : Barcelone (GP de Catalogne)
20 juin : Sachsenring (GP d’Allemagne)
27 juin : Assen (GP des Pays-Bas)
11 juillet : KymiRing (GP de Finlande) ** en attente d’homologation
15 août : Spielberg (GP d’Autriche)
29 août : Silverstone (GP de Grande-Bretagne)
12 septembre : Aragon (GP d’Aragon)
19 septembre : Misano (GP de Saint-Marin)
3 octobre : Motegi (GP du Japon)
10 octobre : Buriram (GP de Thaïlande)
24 octobre : Phillip Island (GP d’Australie)
31 octobre : Sepang (GP de Malaisie)
14 novembre : Valence (GP de la Communauté valencienne)

Réserve :
Mandalika (GP d’Indonésie)

Reportés :
11 avril : Termas de Río Hondo (GP d’Argentine)
18 avril : Austin (GP des Amériques)

Un deuxième test MotoGP ajouté au Qatar

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] tout ce que l’on sait du calendrier du championnat du monde de vitesse moto 2021 après les récentes modifications. Sauvegardez cette page quelque part ; elle sera mise à jour chaque fois que de nouvelles […]

[…] Nouveau calendrier MotoGP : ce qu’il faut lire entre les lignes […]

[…] prévu du 9 au 11 avril, le Grand Prix moto d’Argentine a été reporté en raison de la crise sanitaire et des restrictions de déplacement en vigueur. Il figure toujours […]

[…] en conclusion. Initialement organisé du 9 au 11 avril, le Grand Prix moto d’Argentine a été reporté en raison de la crise sanitaire et des restrictions de déplacement en vigueur. Il figure toujours […]

[…] Nouveau calendrier MotoGP : ce qu’il faut lire entre les lignes […]