Nouveau calendrier : les gagnants et les perdants



Les Grands Prix moto de Doha (Losail 2) et du Portugal (Portimao) remplaceront ceux d’Argentine (Termas de Río Hondo) et des Amériques (Austin), reportés, en avril (lire ici). Si, dans ce contexte sanitaire particulier, les pilotes MotoGP se disent simplement heureux de pouvoir avoir des courses, certains ont plus de raisons que d’autres de se réjouir. Voici les gagnants et perdants de ces ultimes changements.

LES GAGNANTS

Miguel Oliveira
« De retour à la maison » : à peine le Grand Prix du Portugal annoncé, Miguel Oliveira ne tardait pas à partager sa joie sur les réseaux sociaux. Absent du calendrier depuis 2012, le Portugal a retrouvé le MotoGP en novembre 2020, à Portimao. Et le héros local a littéralement survolé les débats.

Auteur de la pole position, Miguel Oliveira a mené la course du premier au dernier tour, s’imposant avec 3 secondes d’avance sur le podium (Jack Miller 2e, Franco Morbidelli 3e) et plus de 12 secondes de marge sur le reste du peloton. Le pilote Red Bull KTM Tech3 avait quelque chose en plus par rapport à ses adversaires. S’il maintient cette dynamique le 18 avril, il aura l’opportunité de se mettre sur de bons rails dès l’entame de la saison. Ça tombe bien, son patron chez KTM, Stefan Pierer, vise le titre.

Ducati
Les deux pistes qui passent à la trappe, Termas de Río Hondo et Austin, sont deux circuits où Ducati n’a jamais joué la victoire, et obtenu seulement quelques podiums (quatre aux États-Unis depuis 2013, deux en Argentine depuis 2014). Au lieu de s’y rendre, le peloton MotoGP va notamment avoir droit à une deuxième étape à Losail, où Ducati a l’habitude de gagner.

Le tracé qatari permet aux pilotes équipés d’une Desmosedici de faire parler les avantages de leur machine, comme en témoignent les cinq victoires (Casey Stoner de 2007 à 2009, puis Andrea Dovizioso en 2018 et 2019) et onze podiums décrochés depuis 2004. Il y a d’ailleurs toujours une Ducati sur le podium depuis 2015. Jack Miller, Francesco Bagnaia ou Johann Zarco gagnent donc au change en restant à Losail plutôt que d’aller à Termas et Austin.

Les rookies
Quand on débute en MotoGP, chaque ‘première’ sur un circuit est un nouveau défi à relever. Les rookies doivent prendre de nouvelles références, changer leurs habitudes des anciennes catégories ; et pendant ce temps, devant, les ‘habitués’ ne les attendent pas. C’est encore plus relevé lors des premières semaines de carrière, car il faut coupler l’apprentissage des circuits à celui du prototype MotoGP, dont on n’a pas encore totalement la mesure.

Le fait de commencer avec deux Grands Prix consécutifs à Losail va ainsi faciliter les débuts des nouveaux venus, à savoir Enea Bastianini, Jorge Martin et Luca Marini. D’autant plus qu’ils roulent tous sur Ducati, une moto taillée pour le tracé qatari. Les débutants de la saison 2020 avaient déjà loué ce système de double-GP l’an dernier, car le fait de passer plus de temps sur un même circuit avait aidé leur appréhension de la catégorie reine.

LES PERDANTS

Marc Marquez
Toujours en convalescence, Marc Marquez vient de reprendre le sport mais reste incertain pour le Grand Prix du Qatar, fin mars. Les plus probabilités de ne pas le voir sont aujourd’hui plus grandes que le contraire. Pour le Catalan, le meilleur scénario aurait donc été le non-remplacement des courses américaines, car il aurait bénéficié de plus de temps de récupération avant le retour en Europe, début mai, pour le Grand Prix d’Espagne. À ce moment-là, cinq mois auraient passé depuis sa troisième opération de l’humérus, début décembre.

Au lieu de cela, deux courses auront bien lieu en avril et Marc Marquez est perdant sur tous les tableaux : s’il peut rouler, il risque de ne pas être à 100 % et aura à faire face à un programme très chargé, avec pas moins de trois courses en quatre semaines, dont deux consécutives. Et s’il est absent jusqu’en mai, il commencera la saison avec trois manches de retard par rapport à ses adversaires.

Yamaha
Si rester à Losail fait les affaires des pilotes Ducati, c’est une autre histoire pour ceux de la marque Yamaha, qui ne cessent de se plaindre du manque de puissance de leur moto. La dernière victoire d’une M1 au Qatar remonte à 2017 (Maverick Viñales) ; les années suivantes correspondent au moment où le déficit moteur de la Yamaha a commencé à poser de sérieux soucis à ses propriétaires. On est pas à l’abri de surprises, mais sur le papier, on comprend que la firme au diapason ne sort pas avantagée de ce changement.

Quant à Portimao, trois des quatre pilotes Yamaha y ont souffert en novembre 2020 – Maverick Viñales 11e, Valentino Rossi 12e, Fabio Quartararo 14e. Seul Franco Morbidelli, monté sur le podium avec sa M1 plus « vieille », a sauvé l’honneur. Les conditions de piste seront différentes en avril, et il faut espérer pour les Bleus que des solutions aient été trouvées cet hiver. Autrement, le risque est de connaître un week-end portugais similaire à celui de l’automne dernier.

Calendrier MotoGP 2021 (MAJ 22/01) :
28 mars : Losail (GP du Qatar) * course de nuit
4 avril : Losail 2 (GP de Doha) * course de nuit
18 avril : Portimao (GP du Portugal)
2 mai : Jerez (GP d’Espagne)
16 mai : Le Mans (GP de France)
30 mai : Mugello (GP d’Italie)
6 juin : Barcelone (GP de Catalogne)
20 juin : Sachsenring (GP d’Allemagne)
27 juin : Assen (GP des Pays-Bas)
11 juillet : KymiRing (GP de Finlande) ** en attente d’homologation
15 août : Spielberg (GP d’Autriche)
29 août : Silverstone (GP de Grande-Bretagne)
12 septembre : Aragon (GP d’Aragon)
19 septembre : Misano (GP de Saint-Marin)
3 octobre : Motegi (GP du Japon)
10 octobre : Buriram (GP de Thaïlande)
24 octobre : Phillip Island (GP d’Australie)
31 octobre : Sepang (GP de Malaisie)
14 novembre : Valence (GP de la Communauté valencienne)

Réserve :
Mandalika (GP d’Indonésie)

Reportés :
11 avril : Termas de Río Hondo (GP d’Argentine)
18 avril : Austin (GP des Amériques)

Nouveau calendrier MotoGP : ce qu’il faut lire entre les lignes

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
14 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Nouveau calendrier : les gagnants et les perdants […]

[…] Nouveau calendrier : les gagnants et les perdants […]

[…] Nouveau calendrier : les gagnants et les perdants […]

1 mois il y a

free trans dating

100 free uk dating sites

free large dating sites

1 mois il y a

free dating sites toronto

best all free dating site

1 mois il y a

awesome free dating sites

online dating free sites

singles free online dating

23 jours il y a

keto diet beer

23 jours il y a

keto friendly restaurants near me

22 jours il y a

the keto diet book