Oliveira ignoré par KTM ? Beirer dément !



Miguel Oliveira s’est montré critique envers KTM, accusant ses patrons d’avoir préféré Brad Binder à lui pour le remplacement de Johann Zarco en 2020. Pit Beirer n’a pas compris cette sortie médiatique.

La place que devait occuper Johann Zarco dans l’équipe officielle Red Bull KTM Factory Racing en 2020 reviendra à Brad Binder. Lorsque ce changement est devenu officiel, Miguel Oliveira s’en était indigné, car lui est en MotoGP depuis un an et estime qu’il mérite cette place. « Avoir choisi un rookie, un pilote qui a le même âge que moi, me donne un peu la sensation que je suis pas assez digne pour être là », lâchait-il notamment.

Chez KTM Motorsport, le patron, Pit Beirer, confie avoir été « surpris quand Miguel a soudainement dit à la presse, en Australie, qu’il était déçu et que c’était un signal clair de KTM que nous l’ignorions et ne comptions pas sur lui ». Et pour cause, la proposition lui a été faite un mois plus tard, dévoile-t-il à Motorsport-Total.

Lors du Grand Prix de Misano, Pit Beirer s’est réuni avec Mike Leitner, Miguel Oliveira et son père. « Cette réunion n’avait qu’un seul but : Johann allait nous quitter, nous savions qu’une place dans l’équipe d’usine serait disponible et nous ne voulions pas ignorer Miguel. L’offre a été faite à Miguel : veux-tu cette place, ou veux-tu rester où tu es ? »

Le Portugais a réfléchi et a préféré rester chez Tech3 en 2020, en s’assurant que KTM lui donnerait du matériel compétitif. « Il se sent à l’aise dans son équipe, il a un chef d’équipe formidable et il ne croit pas que les choses seront meilleures pour lui dans l’autre box si nous lui garantissons le même matériel. Nous avons donné la garantie matérielle en ajoutant que de nouvelles pièces seront attribuées à l’avenir, en fonction du classement au championnat. Il y a une stratégie très claire.

Il était heureux, nous étions heureux. Il est allé voir Hervé et a confirmé qu’il resterait. Tout était clair. Il était clair pour nous que nous devions chercher quelqu’un pour la deuxième place dans l’équipe d’usine à partir de ce moment-là. Il a eu l’offre, et à mon avis, il a pris une bonne décision, parce qu’il n’y aura pas d’inconvénients chez Tech 3. Mais cette sortie médiatique est un peu injuste à ce moment-là. »

Les deux hommes ont ensuite discuté, « et il se souvient très bien de la conversation à Misano », assure Pit Beirer. L’incident est clos.

Oliveira en colère : KTM a préféré Binder

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Ceci n’est pas un fait divers ils ont pourri la carrière d’arnaud vincent, celle de Johan, Miguel??? Ce sont des truqueurs, on voit pour les moteurs truqués des vw, audi, mercedes…..en bref des gros cons de boches, allemands autrichiens, même combat

Miranda

❤ ❤ ❤ Rencontres Sexe En Ligne! >>> http://sexy24.xyz ❤ ❤ ❤