Oliveira : « KTM, c’est une question de temps »



Sera-t-il « possible de se battre pour des podiums », comme le prédit Miguel Oliveira ? Le Portugais est convaincu de la future réussite du projet KTM.

Miguel Oliveira et KTM, c’est déjà une longue histoire. Il a rejoint le constructeur autrichien en 2015, alors qu’il roulait en Moto3. Bilan de la saison : vice-champion du monde. Passé en Moto2, il a retrouvé KTM en 2017 et 2018, avec un bilan de 6 victoires, 21 podiums et une nouvelle place de vice-champion. Avant de grimper en MotoGP dans le nouveau team satellite KTM, celui de Tech3.

Pour son premier Grand Prix, Oliveira est parti 17e mais a passé,alors la quasi-totalité de la course (18 sur 22) dans les points. Avant de rendre deux positions à Jorge Lorenzo et Fabio Quartararo dans les derniers kilomètres. Il termine 17e à 1,284 seconde du 15e. Rageant. « C’est décevant, parce que nous voulions les points. »

Le pilote Tech3 a manqué une opportunité, mais la saison est encore longue. D’autant plus qu’il commence à peine à connaître la KTM. Au regard de sa course de Losail, les ambitions sont fixées : « Je pense que ce sera notre objectif pour le reste de la saison : se battre pour les points. Peut-être même pour le top-10, qui sait ? »

Le top-10 devrait en effet être le plus bel objectif à viser pour Tech3 en 2019. Le team-manager Hervé Poncharal lui-même soulignait qu’être dans les 10 premiers serait déjà beau : « Vous avez huit pilotes d’usine : deux Honda, deux Yamaha, deux Ducati, deux Suzuki, plus celles de KTM. Et ensuite Miller, Crutchlow… »

Ce qu’Oliveira sait, en tout cas, c’est que le chemin sera long pour lui comme pour KTM. « Quand j’ai signé mon contrat je savais que c’était un nouveau projet, alors je ne m’attendais pas à avoir la meilleure moto. Parfois je suis un peu impatient.

Mais nous devons rester calmes et garder à l’esprit que ce que KTM veut, c’est gagner », ajoute-t-il. Comme ses collègues du constructeur autrichien, il assure que « c’est une question de temps, les résultats vont arriver. La moto va s’améliorer et il sera possible de se battre pour des podiums ».

En attendant les podiums, Red Bull Tech3 KTM tentera d’accrocher un top-15 dimanche prochain lors du Grand Prix d’Argentine. « L’objectif du deuxième week-end de course, ce sera les points, a prévenu Poncharal. Mais ce ne sera pas facile avec ce peloton de haut niveau. Le niveau est incroyablement élevé, ce qui rend notre sport encore plus excitant cette année. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de