« On dirait des dragsters » : Espargaro frustré par la puissance des Ducati et KTM



Aleix Espargaro a tout tenté pour aller chercher son premier top-5 avec l’Aprilia en Catalogne. Tout, jusqu’à tomber peu avant la mi-course. Une chute expliquée par les efforts qu’il doit faire au freinage pour rattraper le retard pris en ligne droite.

« Aprilia travaille, au Mugello nous avons eu un nouveau moteur avec un peu plus de régime, mais la différence avec Ducati et KTM… C’est une autre division. » Aleix Espargaro n’a pas masqué sa frustration à l’issue du Grand Prix de Catalogne, dont il n’a pas franchi l’arrivée. Le pilote de Granollers voulait se battre devant à domicile, mais a été lourdement handicapé par les km/h concédés à ses adversaires en ligne droite.

La lecture des vitesses de pointe atteinte sur le circuit barcelonais suffit à le comprendre : l’Aprilia rend à chaque fois 5, 10, parfois près de 15 km/h aux Ducati et KTM, les deux machines les plus puissantes du plateau. Cet écart, Aleix Espargaro a essayé de le combler en freinant plus tard que les autres. Jusqu’à ce que la limite soit atteinte au 11e des 24 tours à boucler.

« La chute vient du fait que je récupère beaucoup sur les freinages, et quand la piste est aussi difficile à Barcelone, qu’elle glisse beaucoup, le risque est très élevé, a-t-il expliqué dimanche soir. Ducati et KTM ont les moteurs les plus puissants, on l’a vu puisqu’ils ont terminé sur le podium, on a vu qu’ils doivent prendre moins de risques. Quand ils relèvent les motos, elles accélèrent et ressemblent à des dragsters. C’est assez frustrant d’être avec eux. »

Septième sur la grille, Aleix Espargaro a pris un bon envol et profité de la « prudence » de ses adversaires pour gagner des places, jusqu’à figurer au troisième rang. Puis, les autres ont mis les watts dans la ligne droite, et ses chances se sont réduites. « En début de course les pilotes ont été assez prudents avec l’accélération, surtout ceux de Ducati, donc j’ai pu prendre un peu plus de risques et doubler. Jack (Miller) m’a repassé mais mon idée était de ne rien garder et aller chercher Oliveira. Je me sentais fort mais malheureusement que Jack m’a repassé, ensuite Zarco dans la ligne droite, puis Marc (Marquez) m’a foudroyé dans la ligne droite… C’est très difficile de se battre comme ça. »

« Je crois que nous sommes à un niveau similaire à celui de Yamaha et Suzuki, développe-t-il encore sur la puissance de son Aprilia. Aux essais nous sommes compétitifs parce que nous roulons avec peu d’essence et nous pouvons faire notre trajectoire, mais quand il y a peu de grip et le réservoir plein… On dirait que les Ducati et KTM sont des dragsters. »

Le Catalan a fauté, mais il a du mal à considérer qu’il s’agit d’une erreur, car il ne voit pas quelle autre solution trouver pour rouler avec les meilleurs. « Je fais tout ce que je peux, mais en allant autant à la limite et en perdant autant en vitesse, c’est très difficile. Tu dois prendre des risques dans les virages, et aujourd’hui je l’ai payé. J’ai fait ce que nous pouvons appeler une erreur, mais je ne sais pas jusqu’à quel point dire que c’est une erreur, car je pousse à fond pour faire une bonne course. Oui, je pourrais y aller plus tranquillement et finir plus loin, mais je ne sais pas à quel point je peux appeler ça une erreur. »

Aleix Espargaro – Résultats (2021)

FP1 P2 P3 P4 QP WP RAC
Catalogne 1 9 5 14 7 20 X
Mugello 13 8 13 9 4 10 7
Le Mans 10 14 13 18 13 14 X
Jerez 2 3 5 12 8 9 6
Portimao 21 14 8 14 7 4 6
Losail 2 1 6 17 7 7 8 10
Losail 2 8 2 5 8 12 7

Catalogne, Marquez (chute) : « C’était le moment de prendre des risques »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
denis defiolle
17 jours il y a

Rien à voir avec les problème de puissance, il est juste nullissime et très surcoté!!!

CRIS
17 jours il y a

Et yamaha et Suzuki aussi ce sont aussi des dragsters? …quelle famille de pleurnichard

[…] « On dirait des dragsters » : Espargaro frustré par la puissance des Ducati et KTM […]

[…] « On dirait des dragsters » : Espargaro frustré par la puissance des Ducati et KTM […]