Où la VR46 a (peut-être) perdu le titre



Tombé deux fois en deux semaines, Marco Bezzecchi a vraisemblablement dit adieu au titre de champion du monde Moto2 en Aragon. Son coéquipier Luca Marini, qui vient de récolter 5 points sur 50 possibles, va devoir redresser la barre, sous peine de subir le même sort à Valence.

Qu’il semble loin, ce moment où le Sky Racing Team VR46 semblait avoir le championnat du monde Moto2 sous contrôle. Ce n’était pourtant qu’il y a quelques semaines. Un mois, tout au plus. Coéquipiers, compatriotes et adversaires, Luca Marini et Marco Bezzecchi enfilaient les podiums comme des perles sur un collier. Ils en avaient 10 après 10 courses, et pas un week-end ne s’était passé sans qu’au moins un des deux hommes ne soit aux avant-postes. Mais le double-GP d’Aragon a tout chamboulé.

Luca Marini s’est présenté au Motorland Aragon en leader du championnat, avec 15 points d’avance sur Enea Bastianini et 20 sur Marco Bezzecchi. Deux semaines plus tard, il en repart à la troisième place avec 23 longueurs de retard par rapport au nouveau meneur, Sam Lowes. Son coéquipier n’est lui plus que quatrième, à 48 points alors que 75 restent à distribuer.

La course d’Aragon 1 s’était terminée de la pire des manières pour le clan VR46, avec les deux pilotes au sol. Celle d’Aragon 2 ne s’est guère mieux déroulée. D’un côté du box, Marco Bezzecchi a chuté dès le quatrième tour, concluant dans les graviers un week-end où il ne s’est jamais senti très à l’aise. De l’autre, Luca Marini n’a pas non plus trouvé le bon feeling sur sa Kalex – il se plaint de son nouveau moteur –, et a péniblement sauvé les points de la 11e place.

Trois Grands Prix restent à disputer, et tout est encore possible ; une nouvelle prouesse des pilotes Sky à Valence permettrait de les relancer au championnat. C’est ce à quoi ils sont désormais condamnés : une prouesse, et surtout aucune erreur, Car devant eux, le niveau affiché par Sam Lowes ces dernières semaines (3 victoires consécutives) et la régularité d’Enea Bastianini (les 7 dernières courses terminées dans les points) portent leurs fruits au championnat.

Mais les 48 longueurs de retard qu’accuse Marco Bezzecchi sur Sam Lowes réduisent fortement ses chances, d’autant plus qu’il ne s’agirait pas seulement de battre le Britannique : il lui faudrait aussi aller chercher Enea Bastianini (41 points) et Luca Marini (25 points). Les espoirs de titre reposent désormais principalement sur le demi-frère de Valentino Rossi, méconnaissable en Aragon. Choc pris au Mans, nouveaux éléments sur sa moto et négociations pour aller en MotoGP sont évoqués pour justifier cette baisse de rendement. Une situation qu’il lui faudra résoudre s’il veut quitter la catégorie en tant que champion du monde.

Championnat Moto2 après Aragon 2 : 1. Lowes 178, 2. Bastianini 171 pts (-7), 3. Marini 155 pts (-23), 4. Bezzecchi 130 (-48), 5. Martin 105 (-73), 6. Gardner 85 (-93), 7. Roberts 80 (-98), 8. Nagashima 79 (-99), 10. Lüthi 72 (-106)…

Le deal VR46-Avintia prend forme

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Bezzecchi avait tant besoin de gagner, après les deux chutes d’Aragon qui lui ont coûté si cher dans la course au titre. L’Italien a remporté un Grand Prix d’Europe quasiment mené […]