Où peut terminer Johann Zarco en 2021



Un podium encore accessible, un top-5 à défendre, la place de meilleur pilote satellite : à trois Grands Prix de la fin de la saison, Johann Zarco ne peut plus être décrocher le titre suprême en MotoGP, mais son championnat ne manque pas pour autant d’intérêt.

À la lutte pour le titre en première partie de saison, Johann Zarco a perdu pied au retour de la trêve estivale. Gêné par un syndrome des loges à l’avant-bras droit, en manque de feeling avec sa machine, le Français n’est pas parvenu à augmenter sa petite collection de podiums – quatre sur les neuf premières courses. Ce qui a eu des conséquences sur son classement général.

Dauphin de Fabio Quartararo jusqu’au Grand Prix de Styrie, il a perdu le contact avec son compatriote, avant de se faire reprendre par les hommes qu’il devançait jusqu’alors. Sa chute à Austin, lors de la dernière course en date, l’a fait rétrograder au cinquième rang.

À trois épreuves de la fin de la saison, Johann Zarco est à 8 points de Jack Miller (quatrième), 34 de Joan Mir (troisième), 61 de Francesco Bagnaia (deuxième) et 113 de Fabio Quartararo (premier), mathématiquement hors de portée puisque 75 unités restent à prendre.

La médaille d’or s’est envolée, et celle d’argent ne devrait pas non plus être sienne. Il faudrait un gigantesque coup du sort – qu’il prenne au moins 61 points sur 75 et que Francesco Bagnaia en marque moins de 15 – pour rattraper Pecco. La place de meilleur pilote Ducati devrait revenir au pilote italien.

En revanche, Johann Zarco peut encore aller chercher le bronze de Joan Mir. Finir sur le podium du mondial était l’objectif annoncé au sortir de l’été. Mais il ne faudra pour cela commettre aucune erreur à Misano, Portimao et Valence, tout en comptant sur un faux pas du pilote Suzuki. Lequel va tenter d’aller chercher sa première victoire de l’année dans les prochaines semaines.

La quatrième place de Jack Miller est elle plus à sa portée. L’Australien ne s’est pas montré au-dessus du lot ces dernières semaines (son dernier podium remonte à huit courses), et doit son dépassement de Johann Zarco plus aux contre-performances du Français qu’à ses exploits en piste.

Finir dans le top-5 serait déjà le meilleur résultat de sa carrière MotoGP. Mais cette cinquième position n’est pas assurée : Brad Binder lui a repris 24 points en quatre courses, revenant à 10 longueurs. Il va donc falloir faire mieux que le Sud-Africain, et se méfier d’un Marc Marquez (septième) en regain de forme sur les trois dernières épreuves (deuxième en Aragon, quatrième à Misano, vainqueur à Austin). L’octuple champion du monde est à 24 points du Cannois.

Johann Zarco est en revanche quasiment assuré d’être sacré meilleur pilote satellite. Les quatre hommes qui le devancent, mais aussi les deux que lui devance, font tous partie d’équipes officielles. Le premier pilote satellite est Aleix Espargaro (huitième), pas considéré comme pilote d’usine malgré le soutien d’Aprilia à l’Aprilia Racing Team Gresini. Et l’Espagnol compte lui 37 points de retard sur le Français.

MotoGP – Championnat Pilotes après le GP des Amériques (15/18) :
1. Fabio Quartararo – 254
2. Francesco Bagnaia – 202 (-52)
3. Joan Mir – 176 (-78)
4. Jack Miller – 148 (-106)
5. Johann Zarco – 141 (-113)
6. Brad Binder – 131 (-123)
7. Marc Marquez – 117 (-137)
8. Aleix Espargaro – 104 (-150)
9. Maverick Viñales – 98 (-156)
10. Miguel Oliveira – 92 (-162)
11. Jorge Martin – 82 (-172)
12. Alex Rins – 81 (-173)
13. Enea Bastianini – 71 (-183)
14. Takaaki Nakagami – 70 (-184)
15. Pol Espargaro – 70 (-184)
16. Alex Marquez – 54 (-200)
17. Franco Morbidelli – 40 (-214)
18. Iker Lecuona – 38 (-216)
19. Danilo Petrucci – 37 (-217)
20. Luca Marini – 30 (-224)
21. Valentino Rossi – 29 (-225)
22. Stefan Bradl – 13 (-241)
23. Michele Pirro – 8 (-246)
24. Dani Pedrosa – 6 (-248)
25. Lorenzo Savadori – 4 (-250)
26. Andrea Dovizioso – 3 (-251)
27. Tito Rabat – 1 (-253)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires