Paolo Simoncelli pense à la Moto2 et rêve de MotoGP



Pour sa quatrième année de championnat du monde, l’équipe Sic58 Squadra Corse veut jouer les premiers rôles en Moto3. Avant, pourquoi pas, de changer de catégorie.

Coéquipiers depuis 2018, Niccolo Antonelli et Tatsuki Suzuki seront toujours ensemble en 2020. Leur team, Sic58 Squadra Corse, s’est officiellement présenté à la presse vendredi 14 février. Et c’est « ému » que Paolo Simoncelli a commenté la prolongation de ses deux pilotes. « Suzuki est avec nous depuis quatre ans et veut boucler la boucle en nous apportant quelque chose. Antonelli est là depuis trois ans et l’ambiance est bien meilleure dans le team. Les équipes qui les ont demandé ont mis des chiffres importants sur le chèque, mais ils ont voulu rester. »

L’Italien comme le Japonais font partie des favoris en 2020. Vainqueur de quatre Grands Prix dans sa carrière, Niccolo Antonelli doit maintenant combiner vitesse et régularité – deux chutes en course plus quatre forfaits ont gâché sa saison 2019. Quant à Tatsuki Suzuki, il monte en puissance – premier podium puis premier succès l’an dernier – et veut désormais concrétiser.

« Nous devons faire bien, car les pilotes et l’équipe ont l’expérience et les capacités d’y arriver. L’an dernier nous avons manqué d’un peu de chance, ce qui est prépondérant dans cette catégorie, et nous pouvons peut-être nous récupérer cette année. En Moto3 il y a toujours dix pilotes qui peuvent gagner et il y a une telle envie de le faire, que cela pousse certains à exagérer. »

Les deux coéquipiers espèrent que cette campagne sera leur dernière en Moto3, avant de passer en Moto2. Paolo Simoncelli les comprend et se verrait bien les suivre dans l’aventure. « Je pense qu’il est normal que les deux souhaitent faire le saut en Moto2. Nicco a 24 ans et Tatsu 22, ils sont bons et il est normal que leur rêve soit d’arriver en MotoGP. Ce serait bien si je pouvais leur fournir une moto. »

Le père de Marco Simoncelli n’écarte donc pas la possibilité d’aller en Moto2. Voire, pourquoi pas, de se retrouver un jour en catégorie reine. « La volonté (d’aller en Moto2, NDLR) serait là, mais cela ne dépend pas de nous mais de la Dorna et de ses règlements, puisqu’elle veut 28 motos sur la grille, pas une de plus. Je veux monter dans la catégorie, je veux arriver en MotoGP. »

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

La version définitive du calendrier MotoGP 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store