Pas encore de date de retour pour Marc Marquez



Honda n’a pas fixé de date de retour à la compétition pour Marc Marquez, blessé à l’humérus en juillet. « L’objectif est de donner du temps à la fracture et de la suivre au jour le jour », indique Alberto Puig, team-manager du champion du monde MotoGP.

Marc Marquez sera-t-il au départ du Grand Prix de Saint-Marin, le 13 septembre ? Si la date a pu circuler ici et là, rien n’a pour l’instant été confirmé par le pilote ou ses employeurs. Il semble que cette fois, on veuille avant-tout éviter le risque d’un retour en piste trop rapide, comme cela s’est vraisemblablement produit à Jerez.

Victime d’une lourde fracture de l’humérus le 19 juillet, pendant la course du Grand Prix d’Espagne, Marc Marquez est remonté sur sa moto le 25, quatre jours après avoir été opéré. Sa tentative de participation au Grand Prix d’Andalousie a été avortée, car il souffrait trop pendant les séances d’essais. Alors qu’il se préparait pour prendre part à celui de République-Tchèque, la plaque qui avait été fixée dans son bras droit a cassé.

La rupture s’est produite quand Marc Marquez a ouvert une fenêtre chez lui, mais elle a été causée par « un stress important » sur la zone blessée. La reprise de la moto quelques jours après son intervention chirurgicale, ainsi que tout ce qui l’a accompagné (comme les séances de pompes afin de réussir le test médical pour avoir le droit de rouler), a forcément affaibli l’état physique du pilote Honda, réopéré le 3 août.

C’est pourquoi il va visiblement prendre le temps de bien guérir avant de revenir, d’autant plus qu’il y a moins d’intérêt à se presser puisque ses chances pour le titre 2020 sont fortement réduites. « L’objectif est de donner du temps à la fracture et de la suivre au jour le jour, de voir comment elle évolue, en ayant bien conscience que ce n’est pas une question de semaines, a indiqué Alberto Puig, team-manager de l’équipe Repsol Honda, au micro de la DAZN. C’est une fracture importante, mais l’évolution du patient et la compréhension de ce type de fracture sont également importantes. Je pense que nous le comprenons tous et y allons au jour le jour. »

Aucune deadline n’est donc pour l’instant communiquée par le HRC. Forfait à Brno (9 août), Spielberg 1 (16 août) et Spielberg 2 (23 août, encore à confirmer de manière officielle), Marc Marquez est dans la phase de rétablissement. « Il a mal, il récupère peu à peu mais une deuxième opération est toujours plus compliquée que la première. Il se repose, tranquillement, et a évidemment envie d’être là, mais sait qu’il a quelque chose à réparer dans son corps et que ça demandera du temps, poursuit Alberto Puig, convaincu que son poulain saura en tirer des leçons. Marc est une personne très optimiste, un battant-né. D’ici quelques temps, quand tout ça sera passé, il regardera derrière lui et trouvera sûrement des conclusions positives. Il aura appris beaucoup de toute cette histoire. »

Un peu plus de deux semaines de repos permettront aux pilotes de recharger leurs batteries après la triplette Brno-Spielberg 1-Spielberg 2. Ils auront ensuite à affronter trois nouvelles courses consécutives : Misano 1 (13 septembre), Misano 2 (20 septembre) et Barcelone (27 septembre). Le retour de Marc Marquez est attendu à l’une de ces dates.

Championnat MotoGP après le GP de République-Tchèque : 1. Quartararo 59 pts, 2. Viñales 42 (-17), 3. Morbidelli 31 (-28), 4. Dovizioso 31 (-28), 5. Binder 28 (-31), 6. Zarco 28 (-31), 7. Rossi 27 (-32), 8. Nakagami 27 (-32), 9. Miller 20 (-39), 10. Rins 19 (-40)…

Marquez, réopéré : « Tomber est permis, s’en relever est une obligation »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de