[Pas vu] Viñales « très surpris » par sa vitesse de pointe (Qatar)



L’épisode « Unseen » (« Pas vu ») du Grand Prix du Qatar, tourné par les caméras officielles du championnat du monde MotoGP, vient de sortir, et il est consacré à la célébration de la victoire de Maverick Viñales. On y trouve notamment les premières confessions du pilote Yamaha à son équipe au moment des retrouvailles post-podium.

Les premières scènes montrent d’abord Maverick Viñales en conversation avec Francesco Bagnaia au parc fermé. « Au début je me battais avec Fabio et Miller d’un tour à l’autre. Puis après un certain temps à le faire j’ai roulé en 1’54.6. Comment s’est passé la course pour toi ? », lui demande l’Espagnol. « J’ai été en 1’55 tout le temps. Les premiers tours je me sentais comme lent mais je ne sais pas pourquoi. J’ai essayé d’être rapide, mais tu me reprenais déjà à ce moment-là », lui répond l’Italien.

Quelques minutes plus tard, sur le chemin du retour, on l’entend dire : « Madre mia ! Les dix derniers tours ont duré une éternité. » Puis vient le moment du retour au box Monster Energy Yamaha, où pleuvent les acclamations et félicitations. « Merci à tous pour votre travail ! », remercie-t-il. « Celui-là vous appartient les gars ! À vous tous ! », dit-il ensuite peu après, montrant le trophée de vainqueur du Grand Prix.

Maverick Viñales se fait ensuite questionner par son entourage, notamment l’employé Michelin qui travaille à ses côtés. Le pilote se dit réjouit des pneumatiques qui lui ont été fournis, notamment le train avant. « Tu pensais à quoi pendant la course ? », demande un autre ingénieur. « Je ne sais pas, je ne pensais à rien. (…) Je poussais, comme toujours. » « Dans les virages 9 et 10 tu ne pensais à rien, tu doublais juste », plaisante un membre de son équipe.

Le nouveau numéro 1 du championnat (et premier de l’année) partage ensuite son étonnement quant à la vitesse de la Yamaha en ligne droite, alors qu’on lui prédisait de grandes difficultés face aux surpuissantes Ducati. « J’ai été très surpris par la vitesse de pointe. Je perdais un petit peu, mais la manière dont nous sortions du dernier virage était fantastique. »

« Tu as touché Bagnaia ? », questionne ensuite l’un de ses ingénieurs au sujet de son dépassement victorieux. « Je crois que oui, répond Maverick Viñales. Je ne sais pas. » « Je l’ai vu sur ta caméra embarquée mais ça n’était pas très clair », lui répond-il.

Ce premier épisode de la saison se termine sur les célébrations de la victoire… et à celles qu’il faudra garder pour plus tard ! « Allez on y va, champagne, champagne ! », se réjouit le pilote Yamaha. « Tu ne peux pas faire ça au Qatar ! », reçoit-il. « Ah merde, c’est vrai ! » Et la promesse de garder ce verre de champagne pour Portimao, qui accueillera le troisième Grand Prix de la saison – le premier en Europe – le week-end du 18 avril.

Championnat après le GP du Qatar : 1. Viñales 25 pts, 2. Zarco 20 (-5), 3. Bagnaia 16 (-9), 4. Mir 13 (-12), 5. Quartararo 11 (-14), 6. Rins 10 (-15), 7. EspargaroA 9 (-16), 8. EspargaroP 8 (-17), 9. Miller 7 (-18), 10. Bastianini 6 (-19)… Classement complet ici

La victoire la plus construite de Viñales

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments