Pedrosa sur Zarco : « Un pilote a deux visages, quand tout va bien et quand tout va mal »



Invité par la DAZN à commenter l’une de ses anciennes courses, Dani Pedrosa a ensuite donné un entretien où il est revenu sur différents sujets. Plusieurs questions concernaient d’autres pilotes MotoGP, dont Valentino Rossi, Jorge Lorenzo ou encore Johann Zarco.

Pilote d’essai KTM depuis fin 2018, Dani Pedrosa a travaillé avec Johann Zarco l’an dernier. Pour le Français, ce fut une campagne noire : il a beaucoup chuté, n’est pas arrivé à s’adapter à la moto, ni à obtenir de bons résultats avec. L’aventure s’est terminée plus tôt que prévu, à la fin de l’été 2019.

Un thème délicat à aborder, que Dani Pedrosa a pris avec des pincettes : « De l’extérieur, les choses se voient différemment. L’an dernier, j’ai eu à les voir de l’extérieur. Avec peu, tu te rends compte de beaucoup de choses. Beaucoup de choses se voient dans l’attitude. Un pilote a deux visages : quand tout va bien et quand tout va mal. Là, de nombreuses choses se voient. »

Pour 2020, Johann Zarco a été remplacé par Brad Binder. Le Sud-Africain a travaillé en même temps que Dani Pedrosa au test de Valence (novembre 2019), puis de Sepang (février 2020). « Je l’ai vu aux essais, il a une très bonne attitude. Il a un style assez similaire à celui de Marc, très poussé sur la roue avant, laissant se lever l’arrière. Quand il arrivera à adapter son style pour entrer en travers, il commencera à être meilleur. Il a encore du chemin à faire, mais il est bon et a une bonne attitude. »

Quant à son coéquipier Pol Espargaro, Dani Pedrosa dit s’être rendu compte de son potentiel au moment où il a découvert la KTM. « La première fois que je suis monté sur la KTM, en descendant j’ai dit au mécanicien : ‘Pol est rapide’. Ce n’était pas une moto facile. Nous avons progressé et allons essayer de l’aider. » Et il est d’accord avec Alberto Puig lorsque celui-ci imagine un Espargaro rapide sur la Honda RC213V, ancienne machine de Dani Pedrosa. « Les motos ont un caractère similaire, nerveuses, difficiles à faire tourner, physiques, des paramètres différents de la Yamaha, indique-t-il. S’il est adapté à la KTM, il s’adapterait à la Honda. »

Quand il était chez Honda, Dani Pedrosa a passé six années aux côtés de Marc Marquez. Il loue sa capacité à être rapide partout, tout le temps. « C’est ce qui le fait être champion par rapport aux autres. Ce n’est pas qu’il est régulier, c’est qu’il est bon dans toutes les conditions : courses raccourcies, sous la pluie, dans le froid, quand il fait chaud. Il est fort dans toutes les circonstances. Il ne va pas terminer septième, comme nous quand nous sommes désavantagés. Lui il reste devant et il gagne plus de courses. »

Un autre adversaire avec qui le Catalan a partagé la piste est Valentino Rossi. La relation entre les deux hommes a toujours été bonne, respectueuse. Encore aujourd’hui. « Il est surprenant. C’est un cas exceptionnel que d’avoir une carrière aussi longue. C’est dommage que le championnat soit arrêté parce qu’il voulait s’essayer sur les premières courses. »

Enfin, comment ne pas parler de Jorge Lorenzo, face à qui il s’est battu à partir de 2008 et durant une dizaine de saisons. Un duel qui a fait les belles heures du paddock MotoGP ces dernières années. « Au début nous avions une grande rivalité, cela nous a fait grandir et nous a motivé. Avec les années, la maturité, tu comprends que ce que fait ton rival est très difficile. Grandit alors un respect, une admiration. Être l’un et l’autre sur le podium à chaque fois te donne ce respect. Ça se fait naturellement. C’est une bonne chose. »

« Je ne pensais pas qu’il aurait tant de difficultés avec la Honda, poursuit Dani Pedrosa, qui a justement été remplacé par Jorge Lorenzo en 2019. S’il était passé de Yamaha à Honda, on sait que la Yamaha est plus tranquille. Mais venant de la Ducati, qui est plus physique et agressive, je m’attendais à ce que le changement ne soit pas aussi difficile. Cela fait réfléchir au fait que la Ducati est peut-être plus maniable. »

Toujours pas de wild-card pour Pedrosa en 2020

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de