People : Rossi, un peu de yacht avant beaucoup de moto



Valentino Rossi et sa compagne se sont autorisés quelques heures de détente à bord du yacht de l’Italien, entre deux entraînements et avant la dernière ligne droite avant le retour des Grands Prix.

Reconfigurée à cause de l’épidémie de coronavirus, la saison 2020 sera plus intense que jamais, avec pas moins de 13 Grands Prix en l’espace de 4 mois – et peut-être jusqu’à 15-16 Grands Prix sur 5 mois, si des courses hors d’Europe sont permises. Les pilotes ont pu reprendre l’entraînement « normal » dans le cadre du déconfinement. Ils se préparent avec une date à l’horizon : le 19 juillet, jour de la première course à Jerez de la Frontera, en Espagne.

Valentino Rossi aborde sa 25e campagne en championnat du monde, et à 41 ans, il enchaîne les roulages. Ses réseaux sociaux débordent de photos où on le voit en travers sur la piste de son Ranch, en l’air au guidon de sa moto de cross ou encore le coude sur l’asphalte du Misano World Circuit Marco Simoncelli, les fesses sur sa Yamaha YZR-R1.

Pour se relaxer dans cette préparation, l’Italien s’est payé un peu de bon temps en allant faire un tour de yacht avec sa compagne, Francesca Sofia Novello. Derniers moments de détente avant la reprise des Grands Prix.

Officiellement, Valentino Rossi n’a toujours pas dit s’il avait choisi de continuer ou pas en 2021. Il espérait pouvoir disputer quelques Grands Prix et jauger sa compétitivité avant de trancher, mais l’épidémie de coronavirus a mis ses plans en échec. Il va donc devoir signer un contrat – ou choisir de ne pas en signer – sans avoir fait aucune course en 2020. S’il poursuit, ce sera au Petronas Yamaha Sepang Racing Team.

Fin avril, plusieurs signes indiquaient que Valentino Rossi était décidé à poursuivre sa carrière. Un mois plus tard, il a maintenu que sa motivation n’était pas entamée, mais a aussi reconnu qu’arrêter serait moins un problème qu’il ne le pensait. Le confinement lui a permis de se rendre compte qu’il aimait « vivre sans la pression des résultats », et qu’il continuera à profiter de la vie sans MotoGP.

La balance continue cependant de pencher en faveur d’un « Oui » à la saison 2021, et les choses commencent à se préciser. Razlan Razali (Petronas Yamaha SRT) a parlé de « conversations positives », même si des détails doivent encore être réglés –  comme la composition du staff qui sera à ses côtés. « Valentino Rossi n’est pas un pilote normal. Les négociations ne sont pas faciles, elles comprennent beaucoup de choses. Il y a beaucoup à discuter. » La volonté de l’équipe malaisienne est d’avoir bouclé ça avant début juillet.

S’il signe, le nonuple champion du monde devrait retrouver à ses côtés son compatriote Franco Morbidelli. Chez Petronas Yamaha SRT, on fait de la prolongation du pilote italien « une priorité ».

Stoner : « Une déception de voir Rossi dénigré dans une équipe satellite »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de