Percuté au Mugello, Rins en veut à Nakagami



Alex Rins est en colère contre Takaaki Nakagami, d’après lui à l’origine de sa chute au Grand Prix d’Italie. Et entend porter l’affaire devant la Commission de sécurité.

Alex Rins ne gardera pas un bon souvenir de son week-end du Mugello 2022. Loin en qualification (21e), l’Espagnol s’était lancé dans une mission remontada, qui l’avait mené au 13e rang après sept tours. Le huitième, où il tentait de prendre la 12e place de Takaaki Nakagami, lui a été fatal. Le Japonais l’a percuté alors qu’il tentait de répliquer à un dépassement, et Alex Rins a terminé son chemin dans le bac à graviers. Avant de s’en prendre à son adversaire lors de son débriefing.

« Je ne comprends pas ce qu’il a fait, nous a-t-il expliqué. J’ai vu une vidéo, il était hors de la trajectoire. Au tour d’avant je l’ai doublé dans le même virage, entre le 10 et le 11, et il a réussi à garder sa position, donc au tour suivant j’ai essayé de pousser un peu plus avec les gaz pour être plus devant lui. Il était à l’extérieur, et quand on a fait le virage il était là et on s’est touchés. Il y a un clair exemple avec Bezzcchi et Zarco à deux tours de la fin : Zarco a mis la moto, Bezzecchi avait perdu la position alors il a coupé un peu les gaz. »

Le pilote Suzuki s’étonne aussi du fait que Takaaki Nakagami n’ait pas été sanctionné. « Je ne comprends pas la décision des Stewards. Ils disent que je n’étais pas devant lui et qu’ils ne le pénaliseront pas. Si vous demandez aux autres, il est l’un des pilotes les plus dangereux en termes de dépassements. Heureusement il n’y avait personne derrière, Jorge (Martin) a pu nous éviter mais je ne comprends pas pourquoi il roule comme ça. »

Les deux hommes n’ont pas encore discuté de l’incident, mais il ne veut pas en rester là. « C’est un chose dont nous devons parler en Commission de sécurité, parce que les Stewards ne font clairement pas le bon travail, se plaint-il. J’ai vu Freddy Spencer et lui ai dit : ‘Tu es un ancien pilote, tu as fais beaucoup de dépassements…’ Il n’y a pas de règle écrite qui dit que si un pilote te double, tu dois couper les gaz, mais c’est un truc de pilotes. Regardez Bezzecchi, Zarco l’a doublé et il n’y a pas eu de problème. Je ne comprends pas pourquoi il a fait ça, c’était super dangereux. On est en MotoGP, on ne doit pas rouler comme ça. »

Du reste, Alex Rins estime qu’il avait un bon rythme et qu’il l’a montré. « Le problème vient du fait de partir d’aussi loin, il nous faut travailler ça. » L’incident dont il a été victime fait partie des choses qui arrivent quand on doit remonter et doubler de nombreux pilotes. D’où la nécessité de mieux réussir les qualifications.

Ce résultat blanc, le troisième en trois courses après le tout-droit de Jerez et la chute du Mans, ne fait pas ses affaires au championnat. Co-leader après la course de Portimao, il est désormais sixième à 53 points du leader, Fabio Quartararo. Il en reste encore 300 à prendre, mais une bonne partie de ses jokers ont été grillés en l’espace d’un mois.

Mugello, Championnat : Tout bon pour Quartararo et Espargaro

Vous aimez notre travail ? ✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Articles complets, version sans pub, concours […] Soutenez-nous pour seulement 2€/mois ou testez le mois à 3,5€, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bob
1 mois il y a

J’ai vu les images et Rins est clairement en tord. Tout au plus c’est un fait de course mais Nakagami n’a rien à se reprocher.